Salade de quinoa, courgette crue et feta

Qu’on se le dise, j’ai toujours une dent contre les légumes cuits. (Personne n’est parfait après tout…) Et quoi de mieux, pour convertir les amis et faire taire les sarcasmes, que de leur faire manger des légumes crus un peu à leur insu ?
Me voici partie dans un projet « salade », à base de plein d’ingrédients « bizarres », ou du moins « inconnus » à mon « co-pique-niqueur » du midi… qui de surcroit n’aime pas la vinaigrette !

Une recette toute en fraîcheur, testée et finalement largement approuvée !

 

Ingrédients :
1 verre de quinoa
2 petites courgettes bio
250g de feta
50g d’amandes entières
50g de raisins sec
1 petit bouquet de menthe
1 cuillère à café de graines de coriandre moulues
Sel, poivre, huile d’olive.

  1. Rincer le quinoa. Le faire cuire dans deux fois son volume d’eau et un peu de sel (départ à froid) jusqu’à ce que toute l’eau ait été absorbée par les graines.
  2. Pendant ce temps, faites gonfler les raisins secs dans deux fois leur volume d’eau chaude.
  3. Couper les courgettes en fine brunoise. Si manque de temps, hachez-les directement au mixeur. Hachez la menthe et les amandes grossièrement.
  4. Dans un saladier, mélanger l’ensemble des ingrédients. Ajoutez en dernier la feta émiettée.
  5. Arrosez largement d’huile d’olive, assaisonnez selon votre convenance avec sel, poivre et coriandre moulue.

Petit conseil : cette salade est encore meilleure après une nuit au frigo !

 Et finalement ceci est une recette sans :
– gluten
– légumes cuits
– vinaigrette…
comme quoi en se creusant la tête, on peut faire de bons petits plats  même pour les plus difficiles !

Jambon Noir de Bigorre un peu espagnol, gaspacho melon-pastèque : vive les charcuteries en cuisine !

Parce que « blogger » c’est aussi rencontrer des producteurs et leurs produits d’exception, nous voici réunis à Paris avec à l’ordre du jour : la charcuterie.

Pas n’importe laquelle en soit, parce qu’entre délicieuses andouilles et saucisses à l’estragon, j’avais entre les mains mon petit préféré : le jambon Noir de Bigorre, l’une des vedettes des jambons français. Rien de plus inspirant en soi !
Brainstorming général pour improviser des recettes avec tous ces beaux produits.

Et voilà comment le français « Noir de Bigorre » va rencontrer l’espagnol « Pan con Tomate », un petit côté fusion food qui lui va si bien… et rien de plus simple !

 

Quelques tranches de pain grillées, frottées avec une gousse d’ail et une demie tomate. Un filet d’huile d’olive, une tranche de jambon Noir de Bigorre…
pour faire joli on ajoute un brin de roquette, une tranche de figue et c’est prêt !
Et pour la douceur, on l’accommode avec gaspacho melon-pastèque :
– Un demi melon
– Une belle part de pastèque
– Une bonne rasade d’huile d’olive
– Une bonne dose d’assaisonnement suivant les gouts : vinaigre de Xeres, sel, piment d’Espelette…
Le tout mixé jusqu’à une consistance homogène !

 

Merci à tous pour ce moment chaleureux, convivial et ô combien glamour 😉