Coup d’chaud sur la mayo !

Gros challenge, au nouvel atelier 750g : Amora nous lance le défit de cuisiner la mayonnaise « à chaud ».

Forcément, dit comme ça « à froid », ça peut interpeller – et au départ on s’est un peu cassé la tête avec l’équipe de choc (Cricri, Pascale et Brigitte) pour élaborer 3 plats sur cette base.

Mais au final, pourquoi pas ? Sortant du carcan du « truc gras en pot », je l’ai regardé plutôt sous l’angle du condiment/assaisonnement, cette mayonnaise.
Quand on voit qu’elle est composée d’huile, de moutarde, de vinaigre et d’œuf, on n’est pas loin de ce qu’on pourrait spontanément rajouter dans une préparation lambda pour lui donner un peu de peps.

Du coup, j’ai imaginé une frittata de légumes assaisonnée à la mayonnaise.

Voici ce que j’ai mis dedans :

12 œufs
2 petites courgettes
1 aubergine
1 oignon
100g de chèvre frais
une dizaine de tomates cerises
2 cuillères à soupe de mayonnaise
sel et piment d’Espelette

Et comment je l’ai réalisée ?

1. Émincez l’oignon, coupez les courgettes et l’aubergine en brunoise.

2. Faites revenir les légumes à feu vif dans une poêle à bords épais avec un peu d’huile d’olive, salez les légumes pour qu’ils rendent leur eau de végétation.

3. Pendant ce temps, battez les œuf avec une cuillère de mayonnaise, un peu de sel (selon vos goûts… malheureusement moi je mange assez salé) et une pointe de piment d’Espelette.

4. Baissez le feu sous la poêle. Versez les œufs en une fois sur le mélange de légumes et laissez cuire ainsi à feu doux SANS TOUCHER A RIEN.

5. Quand le mélange commence à prendre, disposez ça et là sur le dessus de la frittata les tomates cerise et des petites cuillères de fromage de chèvre.

6. Terminez la cuisson de la frittata au four, à 180° en chaleur tournante. La frittata est cuite quand le dessus est bien pris.

« Trempette » et petits sablés aux baies roses, zaatar et parmesan.

Certes, on avait convenu que « what happens in Barcelona stays in Barcelona », mais je pense que la recette de la Trempette a le droit d’être divulguée.

Tout est parti d’un week end entre copines, de l’organisation d’un apéro dinatoire à 50€ pour 6 (boissons inclues) et d’une Lucie qui se dit que faire chips/cacahuètes, « c’est pas assez VIP ».
Devant l’air sceptique de mes camarades (qui m’avaient élues responsable en chef des courses et du budget), je m’empare d’une boite de sardines à l’huile, d’un pot de fromage blanc… J’entendais déjà quelques protestations faussement étouffées.
Arrivée à la maison, je mixe le tout, apporte la chose à table, et là : unanimité (à une réfractaire près.) Vous m’aviez demandé la recette, les filles, alors la voici :

1 boite de sardines
3 cuillères à soupe de fromage blanc
2 cuillères à soupe de fromage frais (j’ai utilisé du Philadelphia)
le jus d’un demi citron
1 cuillère à soupe de crème de balsamique
sel, et poivre.

=> mixer l’ensemble et servir avec des choses à tremper dedans !

Aujourd’hui, je suis rentrée de ce formidable week end, et je reçois des amis.
Mon fiancé (qui déteste le poisson), m’a demandé de refaire de la trempette, mais à base de thon (tolérance approximative au thon).
J’ai choisi de les accompagner de petits sablés, parfumés aux baies roses, au Zaatar (fourni par ma collègue et amie libanaise) et au parmesan.

Ingrédients :
250g de farine
150g de beurre ramolli
1 oeuf
1 cuillère à soupe de cassonade
1 cuillère à café de sel
1 cuillère à soupe de baies roses écrasées
1 cuillère à soupe de Zaatar – mélange libanais à base de thym, de sésame et de Sumac (autre épice libanaise)
1 poignée de parmesan râpé

1. Mélangez le beurre avec le sucre et le sel jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
2. Ajoutez la farine et l’œuf, puis incorporez les épices et le parmesan.
3. Etalez la pâte sur environ 3mm d’épaisseur, et découpez-la avec l’emporte-pièce de votre choix.
4. Faites cuire ces sablés une quinzaine de minute, dans un four à 190°.