Baby tajine de poulet (7 mois)

Alors qu’à l’approche de ses 7 mois j’ai commencé à introduire la viande, je me suis dit que c’était l’occasion de commencer des petites fantaisies type du sucré-salé. (puisque chez nous règnent sucré-salé, épices et tout le tralala.)

J’ai repris les mêmes petites épices que je glisse dans ses carottes de temps à autre, et ajouté un abricot (pelé) au mélange de légume.
Le petit Fléau s’en est léché les babines !

Pour 2 potions de 190-200g (peut-être un peu plus, suivant la taille des légumes…) :
2 petites courgettes bio
1 belle carotte bio
1 grosse pomme de terre bio
2 brins de persil bio
1 abricot bio
1/8e d’oignon bio
1/2 pointe de couteau de : coriandre, cannelle, curcuma et cumin moulus
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
20g de blanc de poulet bio.
15cL d’eau de source.

1. Lavez les légumes. Epluchez la carotte, l’abricot et la pomme de terre. Coupez-les de taille égale afin que la cuisson soit homogène.

2. Versez tous les ingrédients SAUF LE POULET dans un auto cuiseur et faites cuire une vingtaine de minute, jusqu’à ce que les légumes soient fondants.

3. Réservez le jus de cuisson, et mixez le tout. Rajoutez éventuellement un peu de jus de cuisson si la purée est trop épaisse.

4. Faites dorez le poulet dans une poêle anti-adhesive. Mixez-le finement. Ajoutez la moitié du poulet ainsi dans chacune des deux portions « complètes » de 190-200g légumes (afin d’être sûr que chaque portion contienne la « bonne » mesure de viande)

Servez tiède à votre petit Fléau !

BabySoup à la courgette

Nos enfants n’auront pas du Blédina !

Ca dépanne, on ne diabolise pas. Mais les arguments marketing et bien peignés : « C’est plus sécurisé/contrôlé que du fait maison » « Ca va vite » « C’est pas cher » on va les laisser là où ils sont un instant.
Après 2 minutes de réflexion et quelques calculs simples, on se rend compte que cuisiner pour son bébé, ça revient à autant de temps qu’arpenter les rayons BabyFood des hypers et lire les étiquettes, c’est quasi zéro déchet (et assurément zéro suremballage), c’est du sur-mesure aux goûts aiguisés des petits becs en plein apprentissage des saveurs.
Inutile de parler également de la qualité supérieure des plats : produits bios, huiles choisies, simplicité des saveurs…
Accessoirement, ça revient quasiment à deux fois moins cher que du tout prêt.

Alors, ok, ça dépanne… Pour le reste, si on sèche, on regarde les BabyBlog des copines et Saladetkoi !

 

BabySoup à la courgette

Pour 5 repas environ :

– 1kgs de courgettes
– 3 pommes de terre
– 2 kiri au chèvre ou autre fromage frais en portion
– 2-3 pincées de thym
– 1 pincée de poivre
– 1 pincée de sel

1/ Éplucher et couper les légumes en petits morceaux et les mettre à cuire dans 1/2 casserole d’eau avec les aromates.

2/ A la fin de la cuisson, ôter la moitié de l’eau de cuisson et la mettre de côté.

3/ Mixer les légumes avec le kiri. Ajouter un peu d’eau de cuisson si besoin pour obtenir la consistance de votre choix, plus ou moins liquide.

4/ Servir une portion à votre enfant. Le reste se congèle très bien : compter une grosse louche et demie dans un sac congélation ou un pot de conservation réutilisable.

11760307_10153470800013633_933007287885699972_n

(concours inside) Push-cake à la framboise et à la pistache 

Lorsque j’ai croisé ces petits ustensiles à push cake de chez Elle à table, un vent de nostalgie m’a traversé le coeur…  Les souvenirs d’été dans ma Picardie natale (sisi, il peut faire beau là bas !) et les glaces « tire – pousse » qu’on dévorait au gouter, en plein soleil…

Ces push cakes là sont nickels pour les pique nique estivaux, et permettent d’emmener un peu partout des desserts qui sont d’habitude plutôt réservés aux salons de thé…

Pour 6 personnes :
1 barquette de framboise
Pour le biscuit :
80g de farine
50g de poudre d’amande
75g de beurre
75g de sucre
2 oeufs
1/2 sachet de levure chimique
Pour la crème :
– 20cL de crème liquide
– 2 cuillères à soupe de mascarpone
– 1 cuillère à soupe de pâte de pistache
– 50g de sucre glace

Matériel :
6 push-cakes
1 tapis de cuisson en silicone

1. Préparez le biscuit :
– Fouettez le beurre avec le sucre jusqu’à l’obtention d’une crème.
– Ajoutez les oeufs, la farine, la poudre d’amande et la levure.
– Etalez cette pâte sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille en silicone (ou à défaut un papier cuisson)
– Faites cuire 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

2. Utilisez l’un des push cakes pour détailler des ronds de biscuits. Décollez-les précautionneusement.
3. Préparez la crème :
– Battre la crème liquide avec le sucre glace et la pâte de pistache jusqu’à ce que le fouet commence à laisser des marques dans la crème.
A ce moment là, ajoutez le mascarpone jusqu’à ce que la crème soit bien ferme.

4. Montez les push cakes en alternant une couche de biscuit, de la crème et des framboises fraiches.

Vous avez envie de tester ces petits push-cakes ? Cela tombe bien puisque j’ai l’opportunité de vous en faire gagner une boite de 6, accompagnée d’un tapis de cuisson Elle à Table !
Pour tenter votre chance, rien de plus simple ! Il suffit de laisser un message sous cet article

L’heureux gagnant sera désigné par tirage au sort le dimanche 9 aout 2015 à 21h00. (France métropolitaine uniquement)

Bonne chance à tous !

Magret de canard et gastrique express à la framboise

Une recette simple, rapide et efficace pour épater ses convives en changeant des traditionnels canards à l’orange ou aux pèches… je vous présente donc ma version du canard aux framboises, avec une sauce gastrique express, à base du « vinaigre et pulpe » à la framboise proposé par Clovis.

Pour 4 personnes :
4 magrets de canard
15 cL de « Vinaigre et Pulple à la framboise »
Sel, poivre
Quelques framboises fraiches pour la décoration. (ça tombe bien, c’est la saison.)

1. Préparez les magrets de canard en ôtant le surplus de graisse et les nerfs éventuels se trouvant encore sur la viande.
Quadrillez la graisse avec un couteau bien aiguisé.

2. Faites chauffer une poêle à feu très doux (Sur l’induction, je mets à 3 sur 9)
Déposez-y les magrets côté peau, et laissez-les ainsi rendre leur graisse (en la vidant régulièrement). La viande ne doit pas cuire.
Lorsque la peau des magrets est fine (5-8mm d’épaisseur), c’est qu’elle a rendu la majorité de sa graisse.
L’opération prend un certain temps, mais vous garanti d’avoir le minimum de graisse restante, et d’avoir une peau bien croustillante.

3.  Augmentez alors le feu pour colorer la peau du magret (7 sur 9 en induction).
Puis, retournez les magrets pour en saisir la chair.
Terminez la cuisson dans un four préchauffé à 160 degrés, entre 5 à 10 minutes suivant la cuisson désirée.

4. Sortez les magrets du four, déposez-les sur une grille et recouvrez les d’un papier aluminium.

5. Préparez la sauce :
Remettez votre poêle sur le feu, et déglacez les sucs de cuisson avec le Vinaigre et Pulpe à la framboise. Laissez réduire ce jus jusqu’à ce qu’il atteigne une consistance sirupeuse. Salez et poivrez.

Proposez les magrets avec cette sauce express, c’est à s’en lécher les doigts…

A déguster avec une bonne salade, évidemment !