Brochettes de melon épicé aux crevettes

Cette année encore, j’aurai le plaisir de vous retrouver le 1er Mars au Salon International de l’Agriculture, avec le Groupement National Interprofessionel des Semences, pour cuisiner le Melon.

Avant de sortir les martinets pour le non respect des saisons, lisez ceci : présent sur les étals depuis janvier, le Melon de Guadeloupe IGP se déguste jusqu’à début mai. De quoi varier les plaisirs des fruits d’hiver.

Donc, voici une recette simple et rapide qui mettra beaucoup de soleil et de bonheur dans l’assiette, et égayera vos apéritifs.

brochettes melon crevette apéritif

Pour 4 personnes
– 1 melon
– Une douzaine de crevettes
– Une petite botte de coriandre
– 1 cm de gingembre
– 1 petit piment oiseau

1. Coupez le melon en 2 et enlevez les graines.

2. A l’aide d’une cuillère à pommes parisiennes, prélevez-en des billes.

3. Ciselez la coriandre ainsi que le piment, et râpez finement le gingembre. Versez le tout sur les billes de melon, et laissez mariner.

4. Décortiquez les crevettes.

5. Montez les brochettes en piquand une bille de melon et une crevette. Réservez au frais jusqu’au moment de servir.

brochettes melon crevette apéritif

Je vous propose de me retrouver Mercredi 1er Mars à 13h sur le stand du GNIS au salon de l’agriculture pour la réalisation de cette recette en live ! Et si vous ne pouvez vous y rendre, vous pourrez voir la recette en live là :


#VillageSemence 2017 par tv_agri

Macarons façon Mogador de Pierre Hermé

Nous ne sommes pas particulièrement adeptes de la Saint Valentin à la maison (surtout lorsque le PSG joue à domicile contre Barça ce soir là..) mais lorsque j’ai reçu cette bouteille de champagne rosé de la Maison Gaudinat Boivin par Les Champagnes de Vignerons, je me suis dit qu’il serait dommage de ne pas lui proposer un accord digne de ce nom…
Cela faisait aussi bien longtemps que je n’avais pas fait de macarons : un an pour être précise, à l’occasion de la Saint Valentin 2016.
Comme ce Champagne est est suffisamment fruité et puissant pour s’équilibrer avec la matière riche d’une ganache, je me suis dit qu’il serait le compagnon idéal de ce dessert gourmand : les macarons Mogador (ganache chocolat au lait et fruit de la passion). Cette recette permet de varier du sempiternel accord chocolat-framboise ou chocolat-orange, en apportant une touche d’acidité exotique aux macarons. C’est l’une de mes alliances favorite.

 

Pour 20 macarons :
– 40 coques de macarons élaborées à partir de ma recette de base
(Je les ai réalisé avec une pointe de colorant marron, et après cuisson lustrés avec une poudre irritée dorée)
– 10cL de jus de fruit de la passion
– 200 g de chocolat au lait
– 50 g de beurre à température ambiante

1. Coupez le beurre en morceaux et hachez le chocolat au lait.

2. Portez le jus de fruits de la passion à ébullition. Versez-le en trois fois sur le chocolat.

NB : Si la ganache tranche lorsque l’on verse le jus de fruits de la passion, c’est normal. Continuez de mélanger et le mélange finira par s’émulsionner.

3. Laissez la ganache refroidir et versez-la dans une poche à douille.

4. Garnissez les macarons de la ganache, et laissez-les reposer au moins 24h au réfrigérateur avant de déguster.

Kugelhof salé à l’abondance et aux noix

J’ai piqué cette idée de kugelhof salé à mon ami Sebastien, qui nous a apporté sa version il y a quelques temps pour l’apéro. C’était terriblement bon, et tellement mieux que le so-has-been cake salé… D’autant plus qu’après la recette du Kugelhof sucré que j’avais publiée en décembre, je ne pensais pas m’arrêter en si bonne voie.

Kugelhof salé

Ingrédients :
350g de farine
125g de beurre
1 cuillère à soupe de sucre en poudre
3 œufs
5cl de lait
15cL de bière brune
100g de cerneaux de noix (réserver un cerneau pour chaque cannelure du moule)
150g de lardons fumés
100g d’abondance
1 cuillère à café de sel
Une belle râpée de noix de muscade
1 sachet de levure de boulanger déshydratée

1. Versez la farine dans le bol du robot. Creusez une fontaine, versez-y la levure. Ajoutez le lait tiédit. Laissez gonfler quelques minutes puis commencez à battre à vitesse lente

2. Ajoutez les œufs préalablement battus en omelette, le sucre, le sel, la bière et la muscade. Poursuivez le pétrissage jusqu’à ce que la pâte soit soyeuse et se détache des bords du bol.

3. Ajoutez alors le beurre ramolli, et poursuivez le pétrissage jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé.

4. Recouvrez d’un torchon propre et laissez lever la pâte jusqu’à ce qu’elle double de volume.

5. Pendant ce temps, faites dorer les lardons dans une poêle et râpez l’abondance. Incorprez lardons, abondance et noix à la pâte. Réservez un cerneau de noix par cannelure de moule.

6. Beurrez et farinez le moule, et disposez un cerneau de noix au fond de chaque cannelure. Versez-y la pâte aux 2/3 environ (s’il reste de la pâte, versez-la dans un autre moule)

7. Faites pousser la pâte une deuxième fois jusqu’à ce qu’elle soit au raz du moule.

8. Enfournez pour 45mn environ à 180°. Une fois cuit, laissez le kugelhof tiédir dans le moule, puis démoulez-le.

A déguster tiède à l’apéritif, ou bien en plat principal avec une bonne salade !