Magret de canard, purée d’artichaut et pleurotes.

Le 30 mars dernier, j’ai été invitée à découvrir le petit dernier de chez Montfort : le tendre magret.
Je ne vous le cache pas, depuis la finale du concours Champagnes de Vignerons où je me suis pris une veste à cause d’un magret trop cuit, cette viande de choix a toujours un peu amer dans ma bouche.
Alors quand on m’a parlé de ce magret là, qui propose une « cuisson inratable », une viande qui reste fondante, même quand elle est bien cuite, j’ai eu envie de tester.
Comment font-ils pour qu’elle soit si tendre ? Tout simplement : ils sont attendris par un process de barattage mécanique (comme quand le bouché donne des coups sur une escalope, sauf que là c’est mécanique 😀 )

magret de canard

Pour 2 personnes :
2 Tendre Magrets
500g de fond d’artichaut (je les prends surgelés)
10cL de crème liquide
500g de pleurotes
100g de noisettes
Sel, poivre, huile d’olive

1. Faites cuire les fonds d’artichaut à la vapeur. Personnellement j’ai utilisé ma bonne vieille cocotte minute.

2. Pendant ce temps, commencez à faire cuire les magrets :
– Les Tendres Magrets étant déjà préparés, pas besoin d’enlever les nerfs et le gras… Il faudra le faire si vous utilisez des magrets « classiques »
– Quadrillez légèrement la peau et salez la viande.
– Placez les côté peau dans une poêle, départ à froid, sur feu moyen-doux. Laissez les magrets rendre leur graisse, 10mn côté peau. Otez la graisse régulièrement.
– Au bout de 10mn, retournez les magrets et laissez les cuire 5mn côté chaire.
– Lorsqu’ils sont cuits, enveloppez les individuellement dans du papier aluminium et laissez-les reposer jusque la fin de la recette.

3. Faites griller les noisettes à sec dans une poêle à feu moyen.

4. Emincez les pleurotes et faites les cuire dans une poêle à feu vif, avec de l’huile d’olive et une pincée de sel. Lorsqu’elles sont cuites, poivrez.

5. Mixez les artichauts cuits avec la crème. Salez et poivrez.
Dressez chaque assiette avec un demi magret, de la purée d’artichaut, des noisettes grillées et concassées et quelques pleurottes.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *