Méli-Mélo de fruits de mer, autour du bouillon Ariaké

Qu’on se le dise, nous (les jumelles réfractaires) ne sommes pas très bouillon « industriels ».
Il faut dire que quand on lit, par ordre d’apparition (cube de bouillon de légume traditionnel) : sel, maltodextrine, exhausteurs de goût : glutamate, guanlynate et inosinate de sodium, légumes (6,4%) : ça refroidit un peu.
Il y a quelques temps, j’ai pourtant découvert Ariaké et je dois avouer être réconciliée avec les bouillons !

Principe : des sachets à faire infuser comme des tisanes.
Gros plus : dans le bouillon de légumes, il y a  des légumes ! (79% sans virgule oubliée)

Alors participer à un concours Ariaké, je dis oui !
Voici ma déclinaison autour du bouillon « Coquillages » (très savoureux, et 100% coquillages – qui l’eu cru ?).

Ingrédients pour 4 personnes :

25 cL d’eau
1 sachet de bouillon Ariaké Coquillages
Sel

20 noix de St Jacques
4 poignées de coques
1 concombre
2 fruits de la passion
4 cuillères à café d’œufs de saumon
Aneth
Huile d’olive

  1. Préparer le bouillon : faire chauffer l’eau avec le sel et le sachet Ariaké Coquillages
  2. Y faire cuire les St Jacques quelques minutes, puis les retirer du bouillon.
  3. Réserver 25 cL de bouillon, y dissoudre 2g d’agar agar et faire bouillir le tout une minute.
    Le verser dans un plat rectangulaire puis y disposer  les noix de St Jacques  bien séparées les unes des autres, de manière à pouvoir découper des « cubes de St Jacques en gelée » une fois refroidie.
  4. Nettoyer les coques puis les faire cuire dans un fond d’eau jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent.
  5. A l’aide d’un économe, couper le concombre en tagliatelles.Dressez en disposant les différents éléments dans une assiette. Assaisonnez en parsemant de fruit de la passion, œufs de saumon, aneth et un filet d’huile d’olive.
    Cette entrée se déguste froide ou tiède : les glaçons de St Jacques peuvent être chauffés dans un four à 80°.

Tzatziki de Fenouil

Cette histoire commence avec la mort de Rob’, un robot réputé « robuste » (en fait pas tant que ça… notez ici l’allitération en R. Grrr…). (et je passe l’épisode de l’interlocuteur  de mauvaise foi qui refuse finalement de prendre en charge l’envoie du robot-sous-garanti en réparation – 50€ pour ma pomme, allez savoir pourquoi ?)

Allez, la bonne nouvelle, c’est que ce départ marque l’arrivée de Thermomix dans ma petite cuisine ! Pour tester la qualité de ce petit génie (échaudée par l’histoire de Rob’), je me suis dit qu’il fallait le tester au moins dix fois, à peine nombre de fois dont je m’étais servie de Rob’ avant surchauffe du moteur.
Donc j’en arrive à y mettre tout et n’importe quoi, en favorisant ce qui est dur et ce à quoi je n’aurais jamais pensé avant.

Comme il fait très chaud aujourd’hui et qu’il est temps de ramasser mes petites carottes sur le balcon, je me suis improvisé un tzatziki.

Honnêtement, j’avais encore des concombres dans le frigo mais pour éprouver mon nouveau jouet,  j’ai plutôt choisi un bon gros fenouil. Tout comme le concombre, il a un goût assez subtil et est gorgé d’eau. De plus, sa saveur légèrement anisée allait pouvoir compenser le fait que je n’avais pas d’aneth sous la main (utilisée traditionnellement dans le tzatziki grec)
Je coupe le bulbe en gros morceaux, les mets dans la cuve de Thermo avec une cuillère à café de sel et mixe tout à puissance maximale pour tester la bête. Au bout de quelques secondes, je récupère mon fenouil pulvérisé : simple, rapide, efficace. Le résultat final est surprenant, très frais et subtil.

Ingrédients :
1 gros fenouil
1 yaourt à la grecque
1 cuillère à café de sel, poivre
Des herbes fraîches (j’ai mis du basilic)
Une grosse lampée de très bonne huile d’olive

1. Mixez ou râpez le fenouil très finement. Ajoutez le sel et faite le dégorger en le pressant régulièrement pour en enlever le plus d’eau possible.
2. Ajoutez le yaourt, les herbes ciselées, le poivre et l’huile d’olive.
3. Idéalement, réservez au frais quelques heures avant de servir pour laisser le temps à toutes les saveurs de se développer.

A déguster avec des crudités, sur des tartines de pain grillé ou pourquoi pas comme base d’une salade composée !

Salade de légumes grillés

Parce que j’avais envie de faire autre chose que du taboulé…
Recette simple, rapide, et savoureuse dont la réussite repose dans la qualité des légumes !

Pour 6 personnes – Préparation : 30 min – Cuisson : 30 min – Repos : 15 min.
1 poivron jaune
1 poivron vert
1 poivron rouge
1 aubergine
3 petites courgettes
2 tomates
1 gros oignon
3 cuillers à soupe de pesto vert.
Copeaux de parmesan.

Préchauffer le four sur la position grill.
Couper les poivrons en quartiers. Les passer sous le grill jusqu’à ce que la peau nourcisse et se boursouffle. Enfermer les poivrons chauds dans un sac à congélation (ou les mettre dans un bol, et les filmer), et les laisser reposer ainsi une dizaine de minutes, avant de les reprendre pour en ôter la peau (ça vient tout seul, normalement). Déposer les poivrons dans un saladier.
Couper les cougettes en deux dans la longueur, puis détailler chaque moitié en trois ou quatre. Faire de même avec les aubergines. Détailler l’oignon en quartiers. Couper les tomates en quatre, en enlever les pépins. Déposer tous les légumes sur le lêche-frites du four, les arroser légèrement d’huile d’olivre, et les faire griller au four, à mi hauteur, pendant 15 minutes. Après ce temps, les retourner et les refaire griller pendant 10 à 15 minutes. Sortir les légumes, et les ajouter aux poivrons. Filmer.
Quand les légumes sont tièdes, les assaisonner avec le pesto, et saupoudrer de copeaux de parmesan. C’est prêt !

Note : une salade originale, idéale pour les barbeucues, que j’accompagne également de quartiers de pommes de terre rôtis au four.

Salade croquante de quinoa, courgette et morue

 

Petite salade improvisée à l’occasion du pique nique des bloggeurs (organisé par Chef Damien de 750g.com) à Septmont

Pour 4 personnes :
320g de quinoa
1 petite courgette
150g de noisettes hachées et grillées à la poelle
2 morceaux de morue prête à l’emploi (disponible au rayon surgelé)
un petit bouquet de coriandre fraîche
de la roquette
Jus de citron, huile d’olive… et autres assaisonnements de votre choix.
Personnellement, je n’aime pas du tout l’oignon et n’en mets dans aucun de mes plat. De manière objective, je recommanderai de mettre un petit oignon nouveau dans cette salade, ou un petit bouquet de ciboulette.

Couper la courgette en tout petits dés d’environ 5mm, l’arroser généreusement d’huile d’olive, ajoutez les noisettes et laissez mariner.
Pendant ce temps, faite cuir le quinoa et laissez le refoidir complêtement.
Faite cuir la morue, puis éfilochez-la et laissez refroidir.
coupez grossièrement la coriandre et la roquette

Mélangez tout cela, assaisonnez au dernier moment avec citron, huile d’olive et ce que votre imagination vous dira…

Bon appétit !

Rouleaux de printemps façon makis

Pour un coctaïl dinatoire sympa ou une petite entrée…

Vous aurez besoin de :
– Galettes de riz
– Vermicelles de riz réihydratées
– Concombre débités en lanières
– Champignons noirs réhydratés
– Saumon fumé, thon rouge en lanières
– Crevettes décortiquées
– Roquette
– Fromage crémeux (style Kiri…)

Variante du Sud (surprenant !) :
– Tomates séchées
– Fromage de chèvre frais.
(Il est dans ce cas préférable d’enlever le saumon fumé, pour ne pas surcharger en saveurs)

Marche à suivre :
Faites tremper une galette de riz quelques instants dans de l’eau chaude. Une fois qu’elle est bien molle, déposez la sur un papier absorbant humidifié.
En haut de la galette, déposez un peu de chaque ingrédient. Veuillez à laisser un centimètre sans garniture à chaque bord pour le roulage.
Roulez l’ensemble en refermant les côtés. Réservez dans une assiette.
Procédez ainsi jusqu’à épuisement des ingrédients.
Avant de servir, coupez chaque rouleau en deux et disposez-les joliment dans une assiette.

Servez avec deux sauces (dans lesquelles il suffira de tremper les rouleaux) :
– Vinaigre balsamique, sucre et wasabi
– Sauce soja et wasabi

Petite salade d’automne

Après un copieux et délicieux plat, cruel dilème de : « J’ai pu faim… mais je mangerais bien encore un petit quelque chose ». Voici donc une petite recette facile, rapide et légère… de quoi contenter tout le monde !

Pour 4 petites assiettes :
-4 poignées de roquette bien fraîche
-2 poires
-Un morceau de parmesan
-Vinaigrette à base d’huile d’olive et vinaigre balsamique
-Fleur de sel, poivre.

Procédez de la manière suivante (si vous voulez) :
Disposez la salade dans quatre petits assiettes.
Lavez les poires. Coupez-les en quartiers fins ou en tranches. Disposez-les joliment sur la salade.
Rapez le parmesan sur les poires.
Ajoutez un filet de vinaigrette sur le dessus, puis salez et poivrez.

Dégustez sans plus attendre !

Salade d’écrevisses au saumon rouge.

Pour deux assiettes:

– 200g de salade verte et craquante
– 100g de queues d’écrevisses décortiquées
– 2 tranches de saumon rouge fumé
– 1 tomate
– 1/2 citron vert
– 1 trait d’huile d’olive
– 1 dose de vinaigrette à base d’huile d’olive, de vinaigre de cidre et de vinaigre balsamique
– Poivre du moulin

Marche à suivre :

Faites mariner les queues d’écrevisse dans le citron vert et l’huile d’olive. Poivrez.

Assaisonnez la salade avec la vinaigrette.

Coupez la tomate en deux, puis chaque moitié en quatre.

Dressez la salade : un dôme de salade au centre de chaque assiette, 4 quartiers de tomates et la moitié des écrevisses autour du dôme, puis la tranche de saumon rouge sur la salade. Ce n’est qu’une proposition, faites vous plaisir.

Poivrez le saumon et pressez éventuellement le demi citron vert restant dessus.

C’est prêt.

(un clic sur l’image pour l’agrandir)


Vite faite, bien faite, la salade de boulgour !

Mélangez à votre guise et selon les quantités que vous souhaitez :
Boulgour cuit et froid,
Germes de soja crus
Raisins secs (ou gingembre confit hâché, si vous voulez une salade délicieusement plus épicée)
Noisettes hâchées
Bouquet de coriandre fraîche grossièrement hâché (prenez du persil si vous n’aimez pas la coriandre)
et aussi… quelques graines de sésame, pourquoi pas, si l’envie vous en prend !

Et assaisonnez avec :
huile de sésame,
jus de citron,
moutardre
sel, mélange de poivres

Servez cette salade accompagnée de grosses crevettes roses décortiquées et poëllées dans de l’huile de sésame, lesquelles vous n’aurez pas oublié de bien poivrer…

(un clic sur la photo pour l’agrandir !)


1 2 3