(Cadeaux inside) Le poulet crapaudine pas à pas, laqué à la moutarde et au citron

Je ne m’étais encore jamais aventurée à découper une volaille en crapaudine, et pour cause : peur d’y laisser la lame de mes couteaux et/ou de saccager la bestiole voire d’y laisser un doigt (tradition familiale)

Alors quand j’ai reçu la nouvelle cisaille à volailles SoftTouch de Fiskars, je n’ai pas hésité une seule seconde sur sa première utilisation.
En plus, comme je suis au repos forcé depuis 1 mois, c’était l’occasion de vérifier si ce bel outil permet, comme il le dit, une découpe facile et sans effort… Verdict : absolument ravie !

Car les lames striées et incurvées de cette cisaille permettent une découpe facile et sans déraper, grâce notamment à son encoche pour couper les os et à son ressort, pour une coupe puissante et d’une seule main.
Les petits plus : un cran de sûreté et une poignée ergonomique antidérapante. On est sûr de garder ses doigts entiers. (En plus, la cisaille passe au lave-vaisselle)

Le résultat est à la hauteur de mes attentes : le temps de cuisson du poulet est sensiblement réduit, la peau bien bronzée (voire un poil trop ici, mais on aime le gout fumé chez nous !) et la chaire bien juteuse.

Pour 4 personnes :
1 petit poulet
20 cL de sauce soja sucrée
1 cuillère à café de moutarde en poudre « Colman’s »
1 cuillère à soupe de miel de Picardie
1 cuillère à café de paprika
Le jus d’un citron
Sel, poivre.

1. Découpez le poulet :
Coupez le poulet en deux de part et d’autre de sa colonne vertébrale.

Donnez un petit coup de couteau sur le bréchet (cercle rouge sur la photo ci-dessous)
Enlevez la peau et la graisse superflues. (flèches bleues sur la photo ci-dessous)

Retournez le poulet, puis aplatissez-le bien.


2. Préparez la marinade :
Mélangez la sauce soja, la moutarde en poudre, le miel, le paprika et le jus de citron. Salez et poivrez selon vos gouts.

3. Enduisez le poulet des deux côtés avec cette marinade et laissez reposer une demie heure pour que le poulet s’imprègne bien des saveurs et arrive à température ambiante.

4. Placez le poulet sur une plaque de cuisson et faites au four à 180°C (départ à froid), en le badigeonnant avec la marinade restant toutes les 10 mn.

5. Au bout de 45 mn, le poulet est cuit : la température des cuisses atteint 85° à coeur. Sortez-le du four, recouvrez-le d’un papier aluminium et laissez-le ainsi reposer 15 à 20 mn avant de le déguster… avec une bonne salade, cela va de soi 🙂

 

A l’approche des fêtes, j’ai envie de vous faire découvrir à vous aussi cette cisaille Fiskars, qui devrait être d’une aide précieuse pour vos dindes et/ou gibiers de Noël.
Je ferai gagner (tirage au sort) une cisaille à l’une des personnes qui laissera un commentaire sous ce post avant le 15 novembre à 20h !
Et pour ne pas faire de déçus, deux autres internautes pourront également remporter un couteaux d’office Fiskars chacun. (concours ouverts aux internautes de France Métropolitaine)
3, 2, 1… A vos claviers !

Save The Date – Soirée Fraich’Pop et 4 entrées à gagner !

Cette année, Interfel célèbre les 10 ans de sa semaine Fraich’Attitude !

Cette semaine haute en couleurs (et en vitamines !) aura lieu du 13 au 22 juin 2014 dans toute la France, où des milliers d’évènements seront organisés. Pour inaugurer la chose,  j’ai été conviée à la soirée Fraich’pop le jeudi 12 juin 2014 de 19h à 23h dans une ambiance pop et kitch à l’Atelier fraîch’attitude (Paris 8ème).

Au programme : rencontre avec Cyril Rouquet (candidat Masterchef et Chef du restaurant Louvre Bouteille), le mixologiste Romain (aka expexter du siphon Purefizz), et Frutti et Veggi, les superstars du salon de l’agriculture 2014, le tout sur une trame pop-kitsch autour d’un bar à légumes dément mis en place pour l’occasion !

Plus on est de fous, plus on rit !
Donc je vous propose de m’y retrouver, accompagné du +1 de votre choix. Pour cela rien de plus simple : laissez moi un commentaire (avec votre mail) et je tirerai au sort les 4 personnes qui gagneront leur ticket d’entrée à cet event so VIP ! Vous avez jusqu’au 11 juin 2014 à 12h00 ! Bonne chance !

 

6ème Salon du Blog Culinaire

Les 16 et 17 novembres derniers s’est une fois de plus tenu le Salon du Blog Culinaire, organisé par 750 grammes.
C’est Philippe Conticini, déjà présent en tant qu’invité d’honneur l’an dernier, qui a parrainé cette 6ème occurrence du salon soissonnais.
Après coup, je réalise que cette année, j’ai placé mon expérience du salon sous le signe du fromage !

Samedi :
A peine arrivée au Salon, je me suis ruée vers la démo de Cricri et Emeline. J’étais très tentée d’aller voir comment elles allaient travailler leurs fromages de prédilection respectifs.

Une recette, deux versions. D’un côté le Maroilles, de l’autre le munster : du « qui pue » à n’en plus finir (NB : du « qui pue », c’est comme ça que j’appelais le Maroilles quand j’étais petite)
J’ai eu un petit faible pour leurs fromages panés…
Cricri a pané des morceaux de maroilles dans de la poudre de spéculoos, Emeline a pané du Munster dans des Corn flakes. L’un comme l’autre, c’était délicieux.

Le soir, diné de gala ! les principaux sponsor du salon nous ont présenté leurs différents produits : Quiveutdufromage.com, SEB, Fourme d’Ambert, Les Huiles d’olives de nos terroirs, Montfort, Agneau Presto, Les Riz de Camargue, Les Champagnes de Vignerons… un vrai festin de chef ! (sans même évoquer les rhums arrangés de Cricri)

Dimanche :
Après un réveil agité, j’arrive au Lycée hôtelier et savoure un  café
by Monexpresso.com, avant d’aller voir ce qui se trame du côté du stand Fourme d’Ambert…

Déjà Sylvia, qui a mélangé ce fromage avec des fruits :
petits raisins farcis et croustillants à la poire caramélisée, à tomber par terre !

 

 

 

 

 

 

 
Puis c’est Elise qui a pris le relais.

Si la démarche du design culinaire n’est pas toujours comprise à sa juste valeur, je trouve qu’Elise a su nous montrer que l’on pouvait créer des concepts sans tomber dans le snobisme et l’arrogance.

Ici, elle a fait quitter son fief natal à la fourme d’Ambert, en lui a attribuant des saveurs italiennes (poivrons rôtis et gressins), belges (sirop de liège et pommes de terre) et indiennes (chutney épicé, curcuma et carottes marinées). Un véritable retour à l’enfance, avec des bouchées simples et ludiques  qui trouvent un sens sans faire de chichi.

Enfin, direction l’Abbaye St Léger où Cécile et moi avons animé un atelier culinaire avec des enfants !
Gros challenge puisque la plus petite avait 3 ans, et le plus grand 9 ans.
Ces petits bouts nous ont réalisé des brochettes de fruits aux 3 chocolats et au sucre pétillant. Surprise garantie pour eux ! Ce fut une belle expérience, très intense et enrichissante. Quand on n’a pas d’enfant soi-même, on n’est pas forcément habituée aux gâteaux-du-mercredi-après-midi, certaines choses peuvent ne pas toujours sembler évidentes !

Une fois de plus : merci à tous les acteurs du salons, organisateurs, parrain et sponsors, de rendre cette belle rencontre possible !

Retour sur l’atelier Maggi et un cadeau à gagner

La semaine dernière, j’ai été conviée par Requia à un atelier culinaire mettant à l’honneur les produits MAGGI, sur le thème des fêtes à venir.
C’est guidées par Marina que Stella, Natacha, Isabelle et moi avons réalisé des recettes festives, mais simples et abordables. C’est ainsi que nous avons proposé une recette à base de viande, une à base de poisson et une à base de légumes.

Personnellement, je me suis plus lancée dans la recette de poisson : pavé de cabillaud au curry. Vous retrouverez la recette sur le blog de Marina : www.parmesanetpaprika.com

Pour ces recettes, nous avons utilisé certaines nouveautés MAGGI.
Du coup, j’ai le plaisir de vous faire gagner un lot de « Cœur de Bouillon bœuf dégraissé et de Coeur de Bouillon volaille dégraissé ».

Pour cela il suffit de me laisser un commentaire sous cet article avec une adresse mail. De désignerai le vainqueur par tirage au sort. Vous avez jusqu’à dimanche 4 décembre minuit pour participer. (Vous pouvez participer sur plusieurs blog mais un seul lot sera attribué par foyer.)

SDBC#6 Save The Date !

sans-titre

Le Salon du Blog Culinaire organisé par le site Internet 750 grammes ouvre ses portes au grand public les samedi 16 et dimanche 17 novembre 2013 à Soissons, en région Picardie.
Pour la 6ème année consécutive, cet événement met à l’honneur la passion et le talent de plusieurs centaines de blogueurs culinaires qui animent pour l’occasion, démonstrations et ateliers participatifs.
Si le Salon du Blog Culinaire permet aux blogueurs de se rencontrer in real life, cette manifestation est également ouverte aux non blogueurs.

Cette année encore, le grand public sera accueilli dans un espace dédié, classé monument historique : l’Abbaye Saint-Léger, édifice de toute beauté situé en plein centre-ville.

 

C’est là que Cécile et moi-même animerons dimanche à 15 heures un atelier participatif gratuit et réservé aux enfants (sur inscription)
SAVE THE DATE !

Pour la somme de 2 euros par personne (tarif adulte) reversée à Action contre la faim, vous accédez à des dégustations et à des démonstrations culinaires dont certaines autour de la Fourme d’Ambert, l’Agneau Presto, Les Huiles d’olive de nos terroirs ou encore les foies gras Montfort. Notez que le chef pâtissier Philippe Conticini, parrain d’honneur de l’édition 2013 du Salon du Blog Culinaire, anime également une démonstration mystérieusement et délicieusement baptisée « Recette surprise 100% sucrée ».
Si vous souhaitez mettre la main à la pâte, vous pouvez vous inscrire à des ateliers participatifs gratuits.
Pour 15 euros, vous pouvez également participer à une master class animée par un professionnel. Vous cuisinez sur place et repartez avec votre réalisation. Au programme : confiture maison ; macarons et chocolat ; dessert aux fruits de saison ;  légumes à la Saint-Jacques. Vous devriez trouver votre bonheur !
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le programme complet de l’événement ainsi que les moyens d’accès à l’Abbaye Saint-Léger sur le site Internet du Salon du Blog Culinaire.

Crumble pèche-abricot au romarin et chocolat blanc

Voilà, c’est fait ! J’ai déménagé il y a deux semaines, laissant derrière moi mon petit studio et ma petite kitchenette aveugle boulonnaise… Le déménagement a été rude, j’ai été odieuse avec mon Mari, avec des exigences un peu farfelues, parmi lesquelles le faire se hisser sur le balcon pour déraciner mon beau romarin, et le repiquer.
Il l’a fait (on s’est juré amour pour le meilleur ET pour le pire après tout..)
Du coup, je me dois d’utiliser le romarin un peu à toutes les sauces maintenant !
Et comme j’adore en mettre dans les fruits, cette recette m’est apparue comme une évidence !

 

Pour 6 personnes

3 pèches jaunes
3 pèches blanches
6 abricots
1 brin de romarin
50g de chocolat blanc

Pour la pâte à crumble :
250g de farine
125g de beurre froid
80g de cassonade
50g de pignons de pin

 

 1. Laver et couper les fruits en cubes. Hacher le romarin finement et détailler le chocolat en grosses pépites. Mélanger le tout.

2. Dans un saladier, mélanger avec les mains la farine, le beurre coupé en morceaux et le sucre jusqu’à obtenir une consistance sableuse. Ajouter les pignons, mélanger encore et c’est prêt.

3. Disposer les fruits au fond d’un plat. Recouvrir de pâte à crumble, que l’on comprime un peu entre les mains pour faire des plus ou moins gros morceaux

4. Faire cuire ce beau crumble  40mn dans un four préchauffé à 190°. Déguster tiède

Kefta d’agneau presto [jeu concours inside]

Il y a quelques temps, j’ai participé à une « battle » culinaire organisé par l’atelier750g et Agneau Presto. Chaque équipe a dû préparer en un temps record 2 recettes différentes à base d’agneau, avant de passer devant un jury impitoyable qui désignera le vainqueur.
J’étais avec Nadia, Salma et Tiphaine, team de choc et de bonne humeur, pou réaliser une recette à base d’agneau haché et l’autre à base d’émincée d’agneau, à retrouver ici
En attendant, voici la recette à base d’agneau haché que nous avons réalisée :

Kefta d’agneau presto

Pour 5 personnes :
500g d’agneau hachée
2 cs de cumin
1 cs de piment doux
1/2 cc de cannelle
1 pincée de noix de muscade rapée
10 feuilles de menthe
1 poignée de persil
1 poignée de coriandre
1 oignon
2 cs d’huile d’olive
1 cc de sel
1 cc de poivre

Epluchez l’oignon et hachez-le finement. Mettez la viande hachée dans un bol et ajoutez-y les épices.
Hachez la menthe, le persil et la coriandre et ajoutez-les à la viande. Malaxez puis formez des petits boudins. Placez-les sur une plaque chemisée et enfournez à 180 pendant 15 minutes.
Si vous êtes joueur, allez donc jeter un œil sur le site d’ Agneau Presto ; vous pourrez alors participer au défit en devinant laquelle des quatre équipes à remporté le défit, et tenter de gagner un week end pour deux dans un Relais & Châteaux avec dîner gastronomique et bien d’autres lots…
Pour cela, il vous  suffit de deviner qui est l’équipe gagnante, en votant sur le site. Vous pouvez retenter votre chance chaque jour pendant 4 semaines. Chaque semaine, il y aura une nouvelle vidéo à regarder.

AGNEAU-PRESTO--157-

Et de cinq !

La semaine dernière s’est tenu à Soissons le 5ème Salon du Blog Culinaire, organisé par 750 grammes.
Cette année, c’est toute l’abbaye Saint Léger qui a été réquisitionnée pour l’évènement (en plus du lycée hôtelier de Soissons), avec des infrastructures dignes des plus grands salons !

Si on avait déjà la chance d’avoir Benoît Molin comme parrain depuis les débuts, cette année (cerise sur le gâteau) c’est avec grand plaisir qu’on a pu y croiser Christophe Felder et Philippe Conticini, deux grandes pointures de la pâtisserie.

Et c’est d’ailleurs une recette grandement inspirée par M. Conticini que j’ai eu la chance de présenter avec Stef ô Fourneaux au public de l’abbaye St. Léger : le Kouign Amann aux pralines roses.
C’était du « high level » de pouvoir présenter cette recette dans ce lieu mystique, plein de charme et d’histoire ; un grand moment de plaisir et de partage. A priori, on a su convertir le Grand Soissonnais au vice du « beurre chaud » et du caramel 😀
Un apperçu de notre démonstration est disponible ICI

Pour moi, c’était ma troisième participation au Salon. C’est magnifique de voir l’ampleur qu’il prend chaque année… hâte de voir la prochaine édition !

 

Cappuccino de cèpes aux châtaignes

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance de participer à un Brunch organisé par Melitta, à l’occasion duquel j’ai découvert la petite dernière de la gamme : la Cremio
Globalement, c’est entre le fouet-à-lait et la bouilloire, cela permet de faire mousser du lait (de vache, de soja…).
Sauf que la Crémio peut aussi chauffer le liquide qu’on y met : bien pratique pour les réfractaires comme moi qui n’ont pas de micro-onde. On met son liquide froid, et on récupère de la mousse de lait chaude : idéal pour toutes les boissons type macchiatto, cappuccino et tutti quanti.

Tellement « tutti quanti » que je m’en suis servi pour faire un cappuccino version salé, à base de cèpes et de châtaignes. De quoi réchauffer nos petits cœurs face à l’hiver qui pointe son nez…

Ingrédients :

250g de cèpes
1L de bouillon de légumes (ou d’eau)
1 échalote
1 petite boite de châtaignes cuites
20g de beurre
20cL de lait de soja
Sel, poivre

Nettoyez et émincez les cèpes. Ciselez  l’échalote.

Dans une casserole, faites fond le beurre à feu doux. Faites revenir l’échalote jusqu’à ce qu’elle soit translucide, puis ajoutez les cèpes. Laissez cuire 5 minutes environ.

Ajoutez le bouillon (ou l’eau), salez et poivrez selon vos goûts et
laissez cuire une quinzaine de minute.

Ajoutez les marrons et poursuivez la cuisson 5 minutes supplémentaires.

Mixez finement la soupe.

Versez le lait de soja dans la Cremio et laissez tourner l’engin jusqu’à l’obtention d’une jolie mousse.

Servez la soupe dans des verres et ajoutez quelques cuillères de
mousse de lait de soja sur le dessus.

 

La bonne nouvelle arrive ici : j’ai une Crémio à offrir ! Pour participer, vous avez jusqu’au 31 octobre minuit pour mettre un commentaire à cet article. Je tirerai au sort le nom de l’heureux gagnant !

 

1 3 4 5 6 7