Radis-beurre hivernal

Cette année encore, j’aurai le plaisir de vous retrouver le 24 Février au Salon International de l’Agriculture, avec le Groupement National Interprofessionel des Semences, pour cuisiner les Radis.
Pourquoi le radis ? Parce que c’est un légume hyper intéressant (sisi) On connait beaucoup sa variété printanière, les petits radis roses et blancs doux et croquants.
Mais on connait assez peu les autres variétés, plus hivernales, mais pour autant colorées, savoureuses, et toutes plus différentes les unes que les autres : Violet de Gournay, Misato, Red Meat, Pois d’horloge… Tous très colorés, au goût plus ou mois vif qui apportera relief et gaité dans vos plats d’hiver.

Crédit photo : Marion Saupin 

Pour moi, les radis, c’est un souvenir d’enfance : tout simple, avec un peu de pain et de beurre. C’est donc cela que j’ai voulu revisiter, en version hivernale.
J’ai souhaité réaliser un beurre au romarin, car je trouve cette herbe très fraîche, et elle casse le gout un peu « terreux » de ce légume racine.

Crédit photo : Marion Saupin 

 

Pour 4 personne :
– Quelques beaux radis d’hiver : Violet de Gournay, Misato, Red Meat, Pois d’Horloge
– 100g de beurre
– 1 brin de romarin
– 1 cuillère à café de fleur de sel
– 1 belle miche de pain au levain

1. Coupez et grillez les tranches de pain
2. Ciselez finement le romarin et travaillez le avec le beurre pommade, et le sel
3. Lavez les radis. A l’aide d’une mandoline, détaillez-les en fine tranches
4. Dressez les tartines :
– commencez par étalez une couches de beurre au romarin
– Disposez joliment les tranches de radis

A déguster en entrée, ou en apéritif

La Maison Laurent Duchêne dévoile ses bûches signature !

S’il y a bien un pâtissier que je porte dans mon coeur (et sur mes hanches), c’est bien Laurent Duchêne ; et sans surprise : voisiner avec un Meilleur Ouvrier de France et prix du Meilleur Croissant Pur Beurre, ça ne présage que du bon. Le hasard a fait que nous nous sommes installés juste à côté de sa boutique du 15e arrondissement ; je lorgne sur ses vitrines colorées et appétissantes du matin au soir, du printemps à l’hiver.
Et encore plus avec l’arrivée des bûches, cet hiver.

Il y a d’abord la Bûche Sous-Bois, que je trouve hyper visuelle, et originale. Clin d’oeil à la célèbre Forêt Noire, elle est composée d’un biscuit moelleux au chocolat, d’une mousse chocolat noir Tanzanie 75%, d’une gelée à la cerise et d’une chantilly vanillée.

J’adore aussi les bûches inspirées des biscuits roulés traditionnels, mêlant douce nostalgie de mon enfance à la modernité des grands pâtissiers.
4 parfums à découvrir :
La bûche Caramelia : biscuit cacao aux éclats d’amande et de noisettes caramélisées, insert crème brulée au caramel
La bûche Turino : biscuit aux éclats de noisettes caramélisées, crème légère au marron, émulsion praliné mandarine et confit d’agrume.
La bûche Fraîcheur sans gluten : biscuit vanille, gelée exotique à la mangue, mousse vanille et confit mangue/banane/passion.

La bûche Nuage aux fruits rouges : biscuit aux éclats de pistaches caramélisées, mousse au fromage blanc et citron, confit et mousse de fruits rouges.

(Toutes disponibles en format 4-5 personnes ou individuel)

Et pour les fans de chocolat, Laurent Duchêne propose aussi plein de jolies gourmandises


Magret de canard aux saveurs d’automne

Le magret de canard, c’est souvent un casse tête pour bien le préparer… il faut le mettre à température ambiante, le parer, le dénerver, le quadriller, le dégraisser… Pour ça, en vrai, le Tendre Magret de chez Montfort simplifie les choses : il permet une « cuisson inratable », une viande qui reste moelleuse, même quand elle est « bien cuite ».
Comment font-ils pour qu’elle soit si tendre ? Tout simplement : ils sont attendris par un process de barattage mécanique (comme quand le bouché donne des coups sur une escalope, sauf que là c’est mécanique 😀 )
Je l’avais déjà testé au printemps dernier accompagné d’une purée d’artichaut et de pleurotes.
Le revoici maintenant en version plus automnale, avec une purée de potimarron au jus de clémentine, quelques fleurettes de choux romanesco et une gastrique bien acidulée !

Pour 2 personnes :
1 magret de canard
1/2 potimarron
1/4 de choux romanesco
3 clémentines biologiques
Quelques graines de courge
Sel, poivre, cumin moulin

1. Coupez le potimarron. Détaillez-en quelques copeaux crus à l’aide d’un couteau économe. Faites cuire le reste à la vapeur.

2. Faites bouillir une grande quantité d’eau salée, et faites y cuire le choux romanesco découpé en petits morceaux.

3. Pendant ce temps, commencez à faire cuire les magrets :
– Les Tendres Magrets étant déjà préparés, pas besoin d’enlever les nerfs et le gras… Il faudra le faire si vous utilisez des magrets « classiques »
– Quadrillez légèrement la peau et salez la viande.
– Placez les côté peau dans une poêle, départ à froid, sur feu moyen-doux. Laissez les magrets rendre leur graisse, 10mn côté peau. Otez la graisse régulièrement.
– Au bout de 10mn, retournez les magrets et laissez les cuire 5mn côté chaire.
– Lorsqu’ils sont cuits, enveloppez les individuellement dans du papier aluminium et laissez-les reposer jusque la fin de la recette.

4. Mixez le potimarron avec le jus et le zest d’une clémentine. Assaisonnez avec du sel, du poivre et du cumin.

5. Déglacez la poêle qui a servi à cuire le magret avec des jus des deux clémentines restantes.

Dressez les assiettes avec 1/2 magret par personne, de la purée de potimarron, le potimarron cru et le choux romanesco. Parsemez de quelques graines de courge.

Bon appétit 🙂

Poke Bowl tout rose, pour Octobre Rose

Octobre est le mois de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein ; alors quelle meilleure piqure de rappel que de parrer de rose tous nos blogs de cuisine ?
Et si jamais cela ne suffit pas, vous pouvez toujours aller sur www.cancerdusein.org voir que :

– Le cancer du sein concerne 1 femme sur 8
– Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes
– Le dépistage précoce permet aussi et surtout de diminuer l’agressivité des traitements de manière très importante…

 

Alors cette année, focus sur le manger sain, avec ce poke bowl tout rose :

Poke Bowl Quinoa

Pour 4 personnes :
50g de quinoa
2 pamplemousse
20 crevettes roses
2 avocats
1 grenade

1. Rincez le quinoa et faites le cuire dans un grand volume d’eau salée, départ eau froide. Laissez-le refroidir.

2. Pendant ce temps, pelez à vif les pamplemousses et prélevez-en les segments.

3. Coupez l’avocat et épluchez les crevettes.

4. Montez les poke bowl suivant votre inspiration créative.

Pour l’assaisonnement, j’ai utilisé du vinaigre de framboise et de l’huile d’olive. Vous pouvez aussi le déguster tel quel, avec simplement le jus des pamplemousses 🙂

Soupe à l’ail

 de la Drôme

Toujours en cours de réhabilitation de l’ail chez nous, je dois dire qu’avec cette recette de soupe à l’ail, j’ai marqué des points ! Mari, bébé de 10 mois, grand bébé de 2 ans, Belle Maman… Tout le monde s’est resservi. Le gros avantage de cette recette, c’est que cette cuisson adoucit considérablement le piquant de l’ail. Autant en profiter ! Surtout avec le froid et les microbes qui font leur grand retour : rien de tel qu’une cure de cette précieuse alliacée aux mille vertus !

Ingrédients :
5 pommes de terre
2 têtes d’ail
1 cube de bouillon de légume
1 branche de thym
3 cuillères à soupe de crème fraîche.
Sel, poivre

1. Dans une cocote, faites chauffer un peu d’huile d’olive.
2. Pelez les gousses d’ail, et faites-les revenir dans l’huile chaude avec un peu de sel. Laissez légèrement blondir, sans dorer.
3. Pelez les pommes de terre et coupez les en gros cubes.
4. Versez les dans la cocote avec l’ail, et couvrez d’eau à hauteur. Salez. Ajoutez le thym et le cube de bouillon.
5. Laissez mijoter le tout jusqu’à ce que les légumes soient cuits. Ajoutez la crème, puis mixez la soupe.

Tarte tatin d’ail éléphant

Parmi les choses que j’ai le plus de mal à manger, il y a l’ail. J’ai fait un blocage sur le produit quand j’étais toute petite, en même temps que l’oignon, l’échalote, le poireau, la ciboulette…
Mais paradoxalement, c’est aussi quelque chose que j’adore cuisiner. J’en mets un peu partout quand je cuisine pour les petits (10 mois et 2 ans et demi) et j’en camouffle dans les plats juste-pour-mon-homme. Parce que j’ai conscience que c’est un superaliment, bon pour le système immunitaire et cardiovasculaire, anticancer etc.
D’ailleurs, depuis notre voyage au Liban il y a quelques temps, je commence à m’y mettre quand il est dosé avec parcimonie : houmous, sauce saté, pesto…
Bref, l’ail : ça m’intrigue.
Du coup, je n’ai pas hésité un instant lorsqu’on m’a proposé d’ailler visiter un producteur d’ail dans la Drome, le 1er département de l’agriculture biologique de France, et aussi le premier département producteur d’ail.
Autant dire qu’il y avait du niveau.
Là bas, j’ai notamment découvert une variété d’ail encore peu/pas connue en France : l’ail éléphant. C’est un ail de taille massif, dont les gousses font à peu près la taille d’une échalote, et la tête celle d’une grosse pomme.
En terme de goût, cet ail est assez doux, surtout une fois cuit. Il devient donc un légume à part entière… Alors cuisinons le comme tel !

ail éléphant

 

Ingrédients :
1 rouleau de pâte feuilletée ou une pâte feuilletée maison
1 tête d’ail éléphant
25g de beurre
1 pincée de sucre
Sel

ail éléphant

1. Pelez les gousses d’ail éléphant. Coupez les gousses en deux.

2. Beurrez le / les moules à tarte : vous pouvez aussi réaliser des tatins individuelles.

3. Déposez les demies gousses d’ail en rosace. Saupoudrez de sucre et de sel. Recouvrez le tout de pâte feuilletée.

4. Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pendant 35mn (pour la grande tarte) ou 25mn (pour les petites)

Servez tiède, avec une bonne salade

Salade de betterave crue, framboises et fromage de chèvre.

Parmi les choses qui m’inspirent au quotidien dans ma cuisine, il y a bien évidemment les saisons. J’ai toujours un petit calendrier des saisons-des-fruits-et-légumes qui m’incitent à faire le bons choix lors de mon marché. Et il m’est aussi terriblement utile pour apprendre à mon fils le nom des légumes et le sensibiliser à la saisonnalité.

Je passe souvent pour une idéaliste quand je dis que je cuisine des produits frais, de saison, bio, et que j’y sensibilise mes enfants. Honnêtement, je n’ai jamais de problème d’approvisionnement, surtout avec des sites hyper utiles comme mon-marche.fr
Déjà parce que les produits arrivent directement de Rungis = du départ de la ligne de distribution. Aussi parce qu’ils livrent à domicile, lorsque mon quotidien de multipare/Startupeuse/blogueuse/femme (aucune mention inutile à rayer) m’empêche parfois de crapahuter sur le marché en bas de chez moi.

Alors voilà une petite salade toute rose, fraîche et girly. Et de saison.

Betterave framboise

Ingrédients :
1 betterave crue
1 poignée d’épinards frais
1 poignée de framboises
1 avocat
50g de fromage de chèvre
Huile d’olive et vinaigre de framboise.
Sel, poivre, graines.

1. Pelez la betterave. A l’aide d’une mandoline, coupez-la en fines tranches. A partir de cet état, vous pouvez soit détailler les tranches en julienne, soit les laisser tel quel. Dans ce cas le goût de la betterave crue sera un peu plus présent.

2. Rincez les épinards.

3. Réalisez une vinaigrette avec 3 cuillères d’huile d’olive et 2 cuillères de vinaigre de framboise. Salez et poivrez selon votre goût.

4. Pelez l’avocat et réalisez des billes d’avocat avec une cuillère à pommes parisiennes.

5. Dressez la salade en assemblant tous les ingrédients dans une assiette. Assaisonnez avec la vinaigrette.

Bon appétit

Salade grecque… Comme en Grèce !

Il y a quelques temps de cela, j’ai eu la chance de faire le tour de la Grèce en plein mois d’Août. La chaleur était accablante, et je me régalais alors de cette fameuse salade grecque. J’avais été marquée par la fraîcheur et la qualité des légumes, qui à eux même faisaient toute cette salade, et en limitait drastiquement l’assaisonnement : un simple filet d’huile d’olive.
Ceux qui me connaissent sauront que je ne mange ni tomates ni oignons, alors je négociais à chaque fois une salade adaptée pour moi 🙂
A la maison, je prépare cependant cette salade en mode « version originale » pour mon mari et mes convives, car c’est un incontournable de nos menus d’été (minimim une fois par semaine).
Surtout que récemment, j’ai eu la chance de trouver sur le site mon-marche.fr tous les ingrédients pour réaliser cette salade « comme là bas »…

salade grecque

Pour 2 personnes

  • 1 concombre
  • 1 tomate « variété ancienne », ou 2 suivant la taille
  • 1 poivron vert
  • ½ oignon rouge
  • La moitié d’une portion de feta grecque AOP
  • Quelques olives de Kalamata
  • De l’huile d’olive de Kalamata AOP
  • Sel, poivre et origan

 

Pour la réalisation, c’est assez simple… Il suffit de couper les légumes, de les assaisonner de sel et poivre, et de les disposer dans une assiette.

On dépose sur le dessus de la salade un morceau de fêta (pas de cubes, pas émiettée…), puis on arrose le tout d’un filet d’huile d’olive et on termine l’ensemble avec une touche d’origan.

C’est la grande fraîcheur et la qualité des produits qui font la magie de cette salade… et un bon morceau de pain trempé dans le jus qui se forme au fond de l’assiette, bien sûr 🙂

Bel été à vous tous !

Flammenkuche façon Illico Fresco + CODE PROMO

La semaine dernière, j’ai eu la chance de recevoir ma première box Illico Fresco.

Illico Fresco, c’est un service qui permet de recevoir chaque semaine de délicieuses recettes – et tous les ingrédients frais pour les réaliser. Les produits qui la composent sont essentiellement bio, IGP et AOP, viandes françaises, pêche durable et les légumes de saison ! Bref, ni-ckel…
Car ces derniers temps, avec la fatigue, les enfants et l’esprit occupé par un boulot très présent dans ma vie… j’ai peu de place pour l’inspiration culinaire et on mangeait toujours un peu la même chose.
J’ai donc choisi la box « tradi » pour 2 personnes ; Cette box contient de quoi réaliser :
– 1 plat de poisson
– 1 ou 2 plat(s) de viande
– 1 plat végétarien.
Les recettes sont simples et rapides à réaliser. Et le tout livré à domicile.

N’hésitez pas à vous lancer !

Je vous offre 20€ de réduction sur les paniers Tradi, Véggie ou Tribu, et 10€ sur les paniers Solo => utilisez le code « SALADE »



Première réalisation : la Flammenküche.

illico fresco

Déjà, le truc super : la pâte à pizza est bio ! J’en ai réalisé deux, en coupant cette pâte en deux. Une version « classique » avec oignon, et une version « relou » sans oignon pour moi.

Ingrédients pour 2 personnes :
– 1 pâte à pizza
– 1/2 oignon
1 barquette de lardons
– 1 petit pot individuel de fromage blanc

1. Faites chauffer une petite casserole d’eau. Lorsque l’eau bout, plongez-y les lardons pour les blanchir.

2. Emincez finement les oignons.

3. Etalez la pâte et recouvrez-la de fromage blanc.

4. Répartissez oignons et lardons sur le dessus, puis enfournez 20mn dans un four préchauffé à 230°C



Dégustez chaud, avec une bonne salade !

Tartare de daurade à la fraise

Voici une nouvelle recette exclusivement réalisée avec les produits en ventes sur le site Mon-marché.fr, un service de courses en ligne qui propose des produits de super qualité frais, locaux, de saison et même bio ! J’aime y commander du poisson (comme la recette de joues de lottes façon Fish&Chips que j’avais réalisée l’an dernier), livré extra frais, en filet et mis sous vide. Cela me permet de réaliser des recettes à base de poisson cru en toute confiance. Et comme on est en pleine saison des fraises, j’ai pensé à cette délicieuse recette de tartare de daurade à la fraise.

Tartare de daurade à la fraise

Pour 4 personnes :
4 filets de daurade
250g de fraises gariguettes
1 bouquet de basilic
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
le jus d’un citron
1 pointe de couteau de piment de Cayenne
Sel, poivre

1. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, ôtez la peau des filets de daurade.

2. Taillez le poisson en petits cubes d’environ 5mm de côté.

3. Taillez les fraises en brunoise de la même taille que le poisson.

4. Assaisonnez avec l’huile d’olive, le vinaigre, le piment de Cayenne, le sel et le poivre. Laissez mariner au réfrigérateur jusqu’au dernier moment.

5. Juste avant de servir, ciselez le basilic et ajoutez le au tartare. Dégustez bien frais avec de belles tranches de pain grillé.

1 2 3 26