Mes petits Mannele de la Saint Nicolas

J’ai un peu de mal à profiter de la Magie de Noël cette année.
J’ai perdu mes deux parents (dont mon père récemment), mes 4 grands parents aussi… et mon âme d’enfant s’est envolée avec eux.
Alors certes, c’est moi la maman, maintenant, et comme c’est ma mission de passer le flambeau, je me donne un peu de baume au coeur en préparant ces Mannele, recette emblématique de l’Avent.

A l’heure où j’écris cet article, ces petites brioches sont en train de tiédir dans un coin de ma cuisine. Elles attendent patiemment le retour de l’école de mes deux loustics, qui se régaleront certainement à les tremper dans un bon chocolat chaud…

Pour la recette de base, j’ai utilisé ma recette de brioche, dispo ici

Pour 4 Mannele, j’ai fait une demie dose, à savoir :

  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure boulangère déshydratée
  • 5cL de lait tiède
  • 2 oeufs
  • 30g de sucre en poudre
  • 1/2 cuiller à café de sel

Ce qui est un peu particulier dans cette recette, c’est le façonnage.


Pour cela, après la première pousse (le pointage), j’ai divisé la pâte en 4 portions.

1. J’ai roulé chaque pâton en boudin
2. Je les ai torsadés au niveau du 1e quart supérieur pour former la tête.
3. J’ai ensuite réalisé deux encoches avec ma corne en silicone, pour former les bras.
4.. Puis une dernière encoche pour former les jambes.

(Comme je suis d’humeur créative, j’ai fait un dessin !)

Saluons le délire de l’artiste…

Potimarrons soufflés aux lardons

L’automne bat son plein, et avec elle la jolie saison des courges s’est installée. Ici, on adore aller les ramasser en familles… mais mon Papa nous a quitté cet été, et malheureusement je n’ai plus le bonheur de profiter de ses bons légumes à lui… Du coup on se replie sur les « cueillettes » qui voient le jour un peu partout autour de nous.
J’ai donc récemment fait le plein de potimarrons en tout genre, et de toutes tailles. J’adore les version individuelles, qui permettent de faire de petits potimarrons farcis. Par contre, les enfants, eux, sont toujours un peu réticents à l’idée de découvrir de nouveaux légumes. Heureusement, j’ai ma botte secrète : les lardons. C’est vrai qu’avec les lardons, tout passe plus facilement !
Voici donc une recette toute simple et toute douce, qui fait apprécier les potimarrons aux plus réticents : des potimarrons soufflés aux lardons.
En partenariat avec la www.lescharcuteries.fr

Pour 4 personnes :
– 5 mini potimarrons  (individuels)
– 50g de farine
– 50g de beurre
– 2 oeufs
– 150g de lardons
– 50g d’emmental râpé
– Sel, poivre, muscade

1. Préparez les potimarrons :
– Lavez les potimarrons.
– Coupez le 4 premiers à 1/3, pour en prélever un « chapeau »  (comme des tomates farcies). Evidez-les avec une cuiller.
– Coupez les chapeaux en gros cubes, et faites-les cuire dans de l’eau salée une dizaine de minutes environ. Puis écrasez-le en purée.

2. Préparez la farce :
– Faites fondre le beurre dans une casserole.  Ajoutez la farine, et faites cuire ce roux pendant quelques minutes.
– Séparez le blanc des jaunes d’oeuf.
– Ajoutez les jaunes d’oeuf au roux, ainsi que les lardons préalablement poêlés et la purée de potimarron.
– Battez les blanc d’oeuf en neige, et ajoutez-les délicatement à la préparation précédente.

3. Garnissez les potimarrons creusés avec la garniture, au 2/3

4. déposez les potimarrons dans un plat allant au four. Faites cuire 35minutes à 170°C en chaleur tournante. Les potimarrons doivent être tendres.

Le foie gras parfait : cuit sous vide et à basse température.

J’avoue que la machine à vide Foodsaver me faisait de l’œil depuis un petit bout de temps…
Non seulement la mise sous vide permet de prolonger 5 fois plus longtemps la conservation des aliments, mais en plus elle apporte un tas de nouvelles possibilités en cuisine : mariner et cuire sous vide notamment.
Alors lorsque j’ai pu en obtenir une au cours d’une démonstration chez Christelle, j’ai sauté sur l’occasion et suis passée en mode expérimentation.

Le plat dont je suis le plus satisfaite, c’est ce foie gras :

Une marche à suivre très simple :
1. Utilisez un foie gras déjà déveine
2. Sortez-le du réfrigérateur au moins 2h avant de l’utiliser.
3. Placez le foie + son assaisonnement dans un sac spécial « sous vide »
(ici : sel à la truffe, carpaccio de truffe, Armagnac, une pointe de sucre et de vinaigre. J’ai pris les mêmes dosages que sur ma recette précédente de foie gras)
4. Mettez sous vide ! En autre terme : on appuie sur le bouton du FoodSaver et 30 secondes après, tout est hermétiquement protégé. Aussi simple que ça.

Simple, rapide, hygiénique : ce que j’attends personnellement d’un foie gras maison.

Pour la cuisson : 2 solutions
– Soit : 45mn au four (85°C) immergé dans un bain marie. (avec Thermomètre dans l’eau pour contrôler la chaleur plus ou moins constante de 60°C)
– Soit : 45 mn dans le panier vapeur (intra-cuve) du Thermomix, 60°C, Vitesse 2.

Les must de cette technique :
– Pas de sur-manipulation du produit
– Pas de mains dans la graisse
– Pas de contact avec l’air qui ferait s’oxyder le foie gras
– Le foie gras cuit tout doucement, et rend donc peu de graisse.
– Les saveurs restent bien enfermées dans le sac et le goût est au top.

Vous êtes sceptiques ? Alors testez vous-même !
A ce titre, j’ai un FoodSaver à vous faire gagner :
Participez jusqu’au 17 décembre en laissant un commentaire sous ce post. Je tirerai au sort l’heureux gagnant et l’annoncerai sur le blog le 18 décembre.
(Concours ouvert à la France métropolitaine uniquement

MISE A JOUR :
Vous avez été nombreux à participer à ce concours et je vous en remercie 🙂
Felicitations à Michelle (commentaire 35) qui remporte le Foodsaver mis en jeu ! La suite par email avec l’intéressée !

FSrandom

Bûche glacée à la framboise et au nougat (Thermomix)

Gavée aux traditionnelles bûches de ma mère pendant des années (biscuit roulé et crème au beurre, indigestes à souhait après moultes huitres, escargots de bourgogne et la volaille rôtie…), il fallait que je me réconcilie avec cette bombe calorique inlassablement au café (pour Papa), chocolat (pour tonton Claude) et aux fruits (pour les femmes).
Donc, ma soeur Cécile m’a offert une gouttière à bûche : first step.
Et puis cette année, après avoir découvert le sorbet tout simple au Thermomix, je me suis dit « allez, lançons nous dans une bûche glacée maison». Ce fut ma première, mais pas ma dernière !

Le gros avantage pour l’organisation de vos repas de noël : elle se prépare la veille, voire l’avant veille. Toujours ça de moins à faire le jour J.

Ingrédients :

Pour la meringue :
2 blancs d’oeufs
55g de sucre glace
55g de sucre normal

Pour le sorbet framboise :
375g de framboise surgelées
35g de sucre glace
1 blanc d’oeuf

Pour le nougat glacé :
40g de miel
60 g de sucre
1 cuillère à soupe de sirop de sucre de canne
2 blancs d’oeufs
150 g de crème fraîche liquide
75 g de fruits secs (pistaches, amandes, noisettes…)

Cuisson : 3h

Repos : une nuit

Matériel :
Une gouttière à bûche (à défaut, un moule à cake)
Un thermomètre de cuisson

  1. Préparez la meringue :
    – Mélangez le sucre glace et le sucre en poudre.
    – Commencez à fouetter les blancs à vitesse moyenne en ajoutant 2 cuillères à soupe de toutes les 2mn jusque épuisement.
    – Versez l’appareil à meringue dans une poche à douille et formez-en une rectangulaire (de la taille de la gouttière à bûche) sur une feuille en silicone (ou à défaut un papier cuisson).
    – Utilisez les restes de meringues pour former des décors qui viendront orner la bûche.
    – Faites cuire à 100°C dans un four à chaleur tournante pendant 3h.
  1. Préparez le sorbet à la framboise :
    Préparez le sorbet framboise d’après la recette au Thermomix publiée ici.
  1. Tapissez la gouttière avec du film étirable. Répartissez une couche de sorbet au fond de celui-ci, et placez immédiatement au congélateur.
  1. Préparez le nougat glacé :
    – Faites griller les fruits secs dans une poêle pour en développer les saveurs.
    – Dans une petite casserole, faites fondre le miel, 30g de sucre et le sirop de sucre de canne, et  laissez chauffer ce sirop jusqu’à ce qu’il atteigne 121°C.
    – Pendant ce temps, commencez à battre les blancs en neige avec les 30g de sucre restant. Lorsque le sirop atteint 121°C, versez le en filet sur les blancs en neige en continuant de fouetter jusqu’à refroidissement. Ajoutez les fruits secs.
    – Montez la crème en chantilly et incorporez-la au mélange précédent.
  1. Versez cet appareil sur le sorbet framboise dans la gouttière à bûche de manière à la remplir complètement.
  1. Posez délicatement le « rectangle » de meringue sur le dessus.
  1. Recouvrez le tout de film étirable et laissez prendre une nuit au congélateur.
  1. Démoulez et décorez la bûche avec les meringues restantes, quelques framboises et éventuellement un peu de chocolat blanc fondu.

Cookies protéinés sains et fait maison

Comme vous le savez, j’ai repris il y a quelques mois une activité sportive assez intensive (jusque 6 séances de sport par semaine)
Problème : lorsqu’on a des restrictions/phobies alimentaires assez fortes, c’est souvent difficile de couvrir ses besoins en protéine…
Or, les protéines sont indispensables pour construire le muscle, et toutes les parties du corps en général : os, peau, ongles et cheveux… (L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire des Aliments recommande d’en consommer quotidiennement entre 0,83g et 2g par kilo de poids corporel, suivant que vous êtes sédentaire ou sportif.)
Les sportifs qui souhaitent maintenir leur poids (en gros, les non body-builders) doivent viser environ 1,6g de proteine par kilo de poids corporel, soit dans mon cas 98g par jour..

Alors j’ai essayé de manger plus de légumineuses, plus de yaourt, plus d’oeufs… mais j’avoue que certains jours, j’aime bien tricher un peu et complémenter avec de la protéine en poudre.

J’en utilise deux types : principalement de la protéine « vegan » et bio, et de la whey à la vanille que je chipe à mon mari (plus occasionnellement).

J’ai une phobie hyper profonde autour du lait liquide (j’ai grandi sans en boire une seule goute) et l’idée de me faire des shakes de protéine m’est juste impensable. Alors j’ai pensé à cette recette de cookies protéinés, aussi délicieuse que facile à réaliser…

cookies proteine

Ces cookies protéinés sont parfaits pour le petit déjeuner, ou pour le gouter. Ils ne se substituent pas à une alimentation équilibrée, naturellement…

Ingrédients pour 15 cookies :
(env. 12g de protéine/cookie)

300g de farine T65
250g de sucre de canne
250g de beurre
2 oeufs
2 doses de whey à la vanille
75g de noisettes hachées
30g de graines de chia
75g de flocons d’avoine
1 pincée de sel
1/2 cuillère à café de bicarbonate

1. Préchauffez le four à 170°C
2. Mélangez le beurre et le sucre avec l’aide d’un batteur.
3. Ajoutez dans l’ordre : les oeufs, puis tous les autres ingrédients
4. Formez un « boudin » avec la pâte et coupez la en 15 morceaux. Roulez les morceaux de pâtes en boule et déposez les sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.
5. Enfournez pour 15 minutes environ.

A déguster chauds, ou tièdes, ou froids… ils sont toujours aussi bons !

Quiche sans pâte au cottage cheese et asperges vertes

Il y a 8 mois de cela, j’ai commencé un rééquilibrage alimentaire pour éliminer les kilos accumulés lors de mes deux grossesses.
Loin de moi l’idée de crash diet extrême, de régime dukan ou quoi que ce soit. Deux solutions : reprise du sport, et déficit calorique.
Et pour tenir durablement, quoi de mieux que de garder ses habitudes alimentaires, en ajustant simplement quelques ingrédients ?
Par exemple, la quiche. En soi, c’est MON PLAT préféré. Mais entre la pâte feuilletée 100% pur beurre, et la crème entière…
Voici donc une version allégée de la quiche, où j’ai remplacé la crème par du cottage cheese. Pas de pâte feuilletée ici, j’ai repris l’idée d’une quiche sans pâte comme celle que me faisait ma chère Mamie…

Ingrédients :
100g de cottage cheese
2 cuillères à soupe de farine
3 oeufs
1 botte d’asperges vertes
50g de parmesan
Sel, poivre, muscade.
1 filet d’huile d’olive

1. Lavez les asperges et débarrassez-les de leur partie la plus dure. Astuce : il suffit de les casser en deux – la cassure intervient à l’endroit entre la partie tendre et la partie dure.
Coupez les en 2 dans le sens de la longueur.

2. Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive. Faites-y dorer les asperges avec 1 pincée de sel.

3. Réalisez l’appareil en mélangeant le cottage cheese, les oeufs, la farine et le parmesan. Salez et poivrez selon vos goûts.

4. Versez l’appareil dans un moule à tarte chemisé. Disposez les asperges sur le dessus.

5. Enfournez le tout dans un four préchauffé à 180°C pendant 35mn environ.

Dégustez tiède… avec une bonne salade !

Special Apero : tartine de fromage à la confiture de pomme

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de préparer une merveilleuse confiture de pommes aux épices pour Village Semences au Salon de l’Agriculture.
C’est toujours un réel plaisir pour moi de cuisiner en direct dans des lieux un peu insolites ! Cette confiture est un véritable intemporel : on la prépare à l’automne à la haute saison des pommes, et on la consomme toute l’année.
Mon pécher mignon, c’est d’accompagner cette confiture de fromages affinés sur du bon pain, avec quelques noix.

Confiture de pommes
J’adore décliner cette confiture de pomme aux épices en « fingerfood » sur des tartines, en verrines ou tapas,à grignoter à l’apéritif ou en plateau TV : un subtile mélange entre la douceur de la confiture, la force des épices et la note acidulée de la pomme crue. Cette confiture se marie à merveille avec un camembert bien affiné (pomme + camembert = retour aux origines normandes de ce fruit préféré des français !), avec un bleu ou même avec une tome de brebis (traditionnellement accompagnée de confiture de cerise noire, cette variante à la pomme est à tomber)

Vous pouvez varier les pains et ajouter des fruits secs suivant vos envies.

Ici, j’aime particulièrement l’alliance fourme d’Ambert et noix de pécan. Incroyable mais vrai, cette variante m’a permis de faire déguster du fromage bleu à mon mari, qui habituellement le rejette en bloc.

Retrouvez cette recette en video ici : 

 

Confiture de pomme aux épices

Cette année encore, j’aurai le plaisir de vous retrouver le 24 Février au Salon International de l’Agriculture, avec le Groupement National Interprofessionel des Semences, pour cuisiner autour de la pomme.
La pomme, bien sûr ! Le fruit préféré des français qui ne fait pas exception à la maison. Aussi bien économique que savoureuse, j’adore la cueillir dès l’automne, et la déguster tout l’hiver.  On dénombre plus de 7500 variétés de pommes : de quoi varier les plaisirs au fil des saisons : plus ou moins croquantes, douces ou acidulées, déclinées du gris au vert, en passant par le rouge et le jaune… Je n’ai pas de préférence tant elles sont différentes.
J’aime que la pomme m’accompagne tout au long du repas : crues dans une salade en entrée, compotée dans un plat principal… et même sur un plateau de fromage, avec cette superbe recette de confiture de pomme aux épices.

Ingrédients pour 3 pots environ :

5 à 6 pommes
1/2 citrons
2 étoiles de badiane
2 bâtons cannelle
2 clous girofle
1 gousse vanille
1 kg sucre cristal par kg de fruits

1. Pelez les pommes, coupez-les en quatre et retirez les trognons. Réservez les pépins et trognons dans une mousseline. Coupez les fruits en morceaux et pesez-les.

2. Mettez les pommes, le jus de citron et la mousseline dans une cocotte et ajoutez 70 cl d’eau par kg de fruits. Portez à frémissement et laissez cuire 10 minutes.

3. Retirez les pommes de la cocotte et mettez-y les épices. Ajoutez le même poids de sucre que de fruits. Portez à frémissement et laissez cuire 10 minutes.

4. Remettez les fruits dans la cocotte et poursuivez la cuisson environ 30 minutes : la préparation doit réduire de moitié. Vérifiez la consistance de la confiture en versant une goutte sur une assiette froide : elle doit figer.

5. Versez dans des pots en verre, fermez le couvercle puis retournez-les à l’envers. Laissez refroidir complètement.

ARTICLE PARTENAIRE

Pour ceux qui ne peuvent pas suivre ma démo en direct, vous pourrez la retrouver en live ici :

Linguine Alle Vongole

Non, je n’ai pas de racine italienne. Et dans ma Picardie native et mon Paris natal, on ne croise pas souvent de fruits de mer, c’est vrai.
Alors quand je tombe nez à nez avec ces petites pépites iodées, je me jette dessus sans réfléchir ! Cette recette de linguini alle vongole, ou linguini aux palourdes en langue de Molière, est hyper rapide et simple. Un plat ultra convivial… et délicieux !

linguini alle vongole
Pour 4 personnes :
– 500g de Linguini
– 1kg de palourdes
– 1 citron
– 20 cL de vin blanc
– 1 gousse d’ail
– 1 petit piment
– Quelques tomates cerise
– Herbes fraiches suivant vos goûts : persil, aneth, ciboulette…
– 25g de beurre + 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– gros sel pour désabler les palourdes.

1. 5h avant, désablez les palourdes : plongez-les dans une grande quantité d’eau froide, avec du sel (comptez 35 grammes de sel/litre d’eau). Changez l’eau toutes les 1h30 et rincez bien les palourdes.

2. Faites chauffer de l’eau et mettez vos linguini en cuisson.

2. Émincez une gousse d’ail et râpez le zest de citron.

3. Faites chauffer le beurre et d’huile d’olive dans une poêle à feu doux.

4. Faites-y infuser l’ail + un petit piment + le zest d’un citron. Attention, ne laissez pas le mélange brûler.

5. Ajoutez-y les palourdes et les tomates cerises, puis déglacez au vin blanc. Couvrez et laissez cuire quelques minutes.

5. Lorsque les palourdes sont ouvertes, ajoutez-y vos linguini cuites.

6. Faites sauter le tout quelques instants, ajoutez les herbes fraîches ciselées et un filet de jus de citron.

Spécial Noël : dessert de bébé

Vous fêtez Noël avec bébé ? Pas de raison qu’il ne se régale pas lui aussi avec un vrai repas gastronomique, pendant que vous dégusterez allègrement grasseries et sucreries.
Mais les besoins des bébés varient énormément d’un âge à un autre, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver entre équilibre et « plaisir festif ».

Pour les tout-petits, voici une recette de compote festive à souhait : Pomme, Clémentine et Cannelle.

Pour 2 portions de bébé   :
– 150g de pommes
– 2 clémentines
– 1/2 pincée de cannelle en poudre

1. Epluchez et lavez les fruits. Coupez les en morceaux.
2. Faites les cuire à la vapeur : autocuiseur ou robot cuiseur spécial bébé.
3. Lorsque les fruits sont cuites, mixez-les avec la cannelle.

IMG_4654_large

 

 

1 2 3 27