Tarte briochée aux nectarines, chocolat blanc et romarin.

12 août 2015 - 11:43 2 Commentaires

Cette alliance fruit jaune / chocolat blanc / romarin est un grand classique estival chez nous. Souvent je marie cela dans un crumble merveilleux, et cette année j’ai changé un peu avec cette tarte briochée moelleuse à souhait.

Pour 6 personnes :

250 g de farine T45
10 cl de lait
60 g de beurre à température ambiante
70 g de sucre + 2 cuillères à soupe
1 œuf entier
1 cuiller à café de sel
1 sachet de levure déshydratée
3 – 4 nectarines suivant leur taille
50g de chocolat blanc
1 brin de romarin.

1. Préparez la pâte :
Diluer la levure dans le lait tiédit.
Dans le bol du robot, mélangez la farine, le sucre et le sel, formez un puits puis versez le mélange levure-lait.
Commencez à pétrir à vitesse lente puis incorporer l’œuf entier. Poursuivez le pétrissage pendant 10 mn.
Ajoutez le beurre coupé en morceaux et pétrissez encore 15 mn jusqu’à ce que la pâte devienne souple et se détache facilement du bord.
Recouvrez le bol d’un ligne humide et laissez lever la pâte à température ambiante jusqu’à ce qu’elle double de volume.

2. Lorsque la pâte a doublé de volume, déposez-la sur un plan de travail fariné et étalez la du bout des doigts pour qu’elle atteigne la taille de votre moule à tarte.
Déposez alors la pâte dans le moule à tarte préalablement beurré et fariné.

3. Coupez les nectarines en quartier, hachez le chocolat blanc et le romarin.

4. Versez le chocolat blanc sur le fond de tarte. Répartissez ensuite harmonieusement les quartiers de nectarine puis saupoudrez de romarin et des deux cuillères à soupe de sucre en poudre restantes.

5. Laissez lever une heure à température ambiante puis enfournez 25-30 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Je profite de cette recette pour annoncer les résultats du concours Push Cakes par Elle à table !
C’est « Aurelie Alex Lemoine » (commentaire n° 3) qui remporte le kit à Push cakes ainsi qu’un tapis de cuisson Elle à table ! Félicitations ! :)

Baby tajine de poulet (7 mois)

22 juillet 2015 - 8:00 0 Commentaire

Alors qu’à l’approche de ses 7 mois j’ai commencé à introduire la viande, je me suis dit que c’était l’occasion de commencer des petites fantaisies type du sucré-salé. (puisque chez nous règnent sucré-salé, épices et tout le tralala.)

J’ai repris les mêmes petites épices que je glisse dans ses carottes de temps à autre, et ajouté un abricot (pelé) au mélange de légume.
Le petit Fléau s’en est léché les babines !

Pour 2 potions de 190-200g (peut-être un peu plus, suivant la taille des légumes…) :
2 petites courgettes bio
1 belle carotte bio
1 grosse pomme de terre bio
2 brins de persil bio
1 abricot bio
1/8e d’oignon bio
1/2 pointe de couteau de : coriandre, cannelle, curcuma et cumin moulus
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
20g de blanc de poulet bio.
15cL d’eau de source.

1. Lavez les légumes. Epluchez la carotte, l’abricot et la pomme de terre. Coupez-les de taille égale afin que la cuisson soit homogène.

2. Versez tous les ingrédients SAUF LE POULET dans un auto cuiseur et faites cuire une vingtaine de minute, jusqu’à ce que les légumes soient fondants.

3. Réservez le jus de cuisson, et mixez le tout. Rajoutez éventuellement un peu de jus de cuisson si la purée est trop épaisse.

4. Faites dorez le poulet dans une poêle anti-adhesive. Mixez-le finement. Ajoutez la moitié du poulet ainsi dans chacune des deux portions « complètes » de 190-200g légumes (afin d’être sûr que chaque portion contienne la « bonne » mesure de viande)

Servez tiède à votre petit Fléau !

BabySoup à la courgette [coup de gueule]

18 juillet 2015 - 10:11 2 Commentaires

Nos enfants n’auront pas du Blédina !

Ca dépanne, on ne diabolise pas. Mais les arguments marketing et bien peignés : « C’est plus sécurisé/contrôlé que du fait maison » « Ca va vite » « C’est pas cher » on va les laisser là où ils sont un instant.
Après 2 minutes de réflexion et quelques calculs simples, on se rend compte que cuisiner pour son bébé, ça revient à autant de temps qu’arpenter les rayons BabyFood des hypers et lire les étiquettes, c’est quasi zéro déchet (et assurément zéro suremballage), c’est du sur-mesure aux goûts aiguisés des petits becs en plein apprentissage des saveurs.
Inutile de parler également de la qualité supérieure des plats : produits bios, huiles choisies, simplicité des saveurs…
Accessoirement, ça revient quasiment à deux fois moins cher que du tout prêt.

Alors, ok, ça dépanne… Pour le reste, si on sèche, on regarde les BabyBlog des copines et Saladetkoi !

 

BabySoup à la courgette

Pour 5 repas environ :

– 1kgs de courgettes
– 3 pommes de terre
– 2 kiri au chèvre ou autre fromage frais en portion
– 2-3 pincées de thym
– 1 pincée de poivre
– 1 pincée de sel

1/ Éplucher et couper les légumes en petits morceaux et les mettre à cuire dans 1/2 casserole d’eau avec les aromates.

2/ A la fin de la cuisson, ôter la moitié de l’eau de cuisson et la mettre de côté.

3/ Mixer les légumes avec le kiri. Ajouter un peu d’eau de cuisson si besoin pour obtenir la consistance de votre choix, plus ou moins liquide.

4/ Servir une portion à votre enfant. Le reste se congèle très bien : compter une grosse louche et demie dans un sac congélation ou un pot de conservation réutilisable.

11760307_10153470800013633_933007287885699972_n

(concours inside) Push-cake à la framboise et à la pistache 

16 juillet 2015 - 8:00 11 Commentaires

Lorsque j’ai croisé ces petits ustensiles à push cake de chez Elle à table, un vent de nostalgie m’a traversé le coeur…  Les souvenirs d’été dans ma Picardie natale (sisi, il peut faire beau là bas !) et les glaces « tire – pousse » qu’on dévorait au gouter, en plein soleil…

Ces push cakes là sont nickels pour les pique nique estivaux, et permettent d’emmener un peu partout des desserts qui sont d’habitude plutôt réservés aux salons de thé…

Pour 6 personnes :
1 barquette de framboise
Pour le biscuit :
80g de farine
50g de poudre d’amande
75g de beurre
75g de sucre
2 oeufs
1/2 sachet de levure chimique
Pour la crème :
– 20cL de crème liquide
– 2 cuillères à soupe de mascarpone
– 1 cuillère à soupe de pâte de pistache
– 50g de sucre glace

Matériel :
6 push-cakes
1 tapis de cuisson en silicone

1. Préparez le biscuit :
– Fouettez le beurre avec le sucre jusqu’à l’obtention d’une crème.
– Ajoutez les oeufs, la farine, la poudre d’amande et la levure.
– Etalez cette pâte sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille en silicone (ou à défaut un papier cuisson)
– Faites cuire 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

2. Utilisez l’un des push cakes pour détailler des ronds de biscuits. Décollez-les précautionneusement.
3. Préparez la crème :
– Battre la crème liquide avec le sucre glace et la pâte de pistache jusqu’à ce que le fouet commence à laisser des marques dans la crème.
A ce moment là, ajoutez le mascarpone jusqu’à ce que la crème soit bien ferme.

4. Montez les push cakes en alternant une couche de biscuit, de la crème et des framboises fraiches.

Vous avez envie de tester ces petits push-cakes ? Cela tombe bien puisque j’ai l’opportunité de vous en faire gagner une boite de 6, accompagnée d’un tapis de cuisson Elle à Table !
Pour tenter votre chance, rien de plus simple ! Il suffit de laisser un message sous cet article

L’heureux gagnant sera désigné par tirage au sort le dimanche 9 aout 2015 à 21h00. (France métropolitaine uniquement)

Bonne chance à tous !

Magret de canard et gastrique express à la framboise

10 juillet 2015 - 11:48 1 Commentaire

Une recette simple, rapide et efficace pour épater ses convives en changeant des traditionnels canards à l’orange ou aux pèches… je vous présente donc ma version du canard aux framboises, avec une sauce gastrique express, à base du « vinaigre et pulpe » à la framboise proposé par Clovis.

Pour 4 personnes :
4 magrets de canard
15 cL de « Vinaigre et Pulple à la framboise »
Sel, poivre
Quelques framboises fraiches pour la décoration. (ça tombe bien, c’est la saison.)

1. Préparez les magrets de canard en ôtant le surplus de graisse et les nerfs éventuels se trouvant encore sur la viande.
Quadrillez la graisse avec un couteau bien aiguisé.

2. Faites chauffer une poêle à feu très doux (Sur l’induction, je mets à 3 sur 9)
Déposez-y les magrets côté peau, et laissez-les ainsi rendre leur graisse (en la vidant régulièrement). La viande ne doit pas cuire.
Lorsque la peau des magrets est fine (5-8mm d’épaisseur), c’est qu’elle a rendu la majorité de sa graisse.
L’opération prend un certain temps, mais vous garanti d’avoir le minimum de graisse restante, et d’avoir une peau bien croustillante.

3.  Augmentez alors le feu pour colorer la peau du magret (7 sur 9 en induction).
Puis, retournez les magrets pour en saisir la chair.
Terminez la cuisson dans un four préchauffé à 160 degrés, entre 5 à 10 minutes suivant la cuisson désirée.

4. Sortez les magrets du four, déposez-les sur une grille et recouvrez les d’un papier aluminium.

5. Préparez la sauce :
Remettez votre poêle sur le feu, et déglacez les sucs de cuisson avec le Vinaigre et Pulpe à la framboise. Laissez réduire ce jus jusqu’à ce qu’il atteigne une consistance sirupeuse. Salez et poivrez.

Proposez les magrets avec cette sauce express, c’est à s’en lécher les doigts…

A déguster avec une bonne salade, évidemment !

Boulettes de porc asiatisantes et sauce à la mangue fraiche.

29 juin 2015 - 22:44 2 Commentaires

Il y a 2 semaines, j’ai été conviée à un nouvel atelier culinaire autour de la charcuterie organisé en collaboration avec la FICT (Fédération Française des Industriels Charcutiers Traiteurs) et l’atelier 750 grammes.

Cette année, nous avions en charge de cuisiner des saucisses, des rillettes (oie, porc, poulet…) des saucisses blanches à griller et autres pâtés, le tout réparti entre les 4 équipes via un panier mystère, contenant un ingrédient insolite.

C’est ainsi que notre dream team, rondement menée par Thierry et dynamisée par Loïs, Dorian et Annabelle, s’est retrouvée à allier chipolata, citronnelle, mangue et piment. Tout une histoire..!

Pour 4 personnes :
4 chipolatas
1/2 oignon
2 piment frais
1 cuillère à café de 5 épices
1 bâton de citronnelle
1 petite botte de coriandre
1 mangue
2 cuillères à soupe de vinaigre
Sel, poivre.

1. Enlevez la peau des chipolatas.
2. Emincez l’oignon, l’un des piments, la coriandre et la citronnelle.
3. Mélangez la chaire à saucisse avec l’oignon, le piment, la citronnelle et le 5 Epice. Salez et poivrez.
4. Formez des boulettes de la taille d’une grosse noix.
5. Préparez la sauce à la mangue :
Epluchez la mangue et mixez la avec le piment restant et le vinaigre. Salez et poivrez.
6. Faites revenir les boulettes à la poêle dans un filet d’huile d’olive, jusqu’à ce qu’elles soient cuites à coeur.
Dégustez avec la sauce à la mangue, et avec une bonne salade :)

Pavlova fruits-légumes : fraises, concombre, fenouil et rhubarbe crue.

19 juin 2015 - 14:31 1 Commentaire

Il y a quelques temps, j’ai été conviée à un atelier organisé par Interfel, le porte parole des fruits et légumes frais/de saison. Le but de cet atelier : travailler avec des concombres et des tomates, qui arrivent en primeur au début de l’été, gorgés de vitamines et d’eau pour bien s’hydrater :)

On nous a lancé le défi de sortir des sentiers battus avec ces deux ingrédients… Et avec le concombre, il y a bien de quoi s’amuser.
Ce légume-fruit, plus gorgé d’eau que de saveurs marquées, a l’avantage d’être un peu « caméléon » et de prendre le goût de ce que l’on met avec.
Me vient alors l’idée de le faire mariner avec de la rhubarbe crue, des fraises et du fenouil, le tout mis à dégorger dans du sucre en poudre. On obtient une compote « à cru », très fraiche et acidulée… Un vrai délice !

On peut en garnir des petites coupelles de pâte filo, ou bien comme je l’ai fait un peu plus tard, de magnifiques petites pavlova… Une véritable explosion en bouche !

Pour 6 personnes :

Pour les meringues :
3 blancs d’oeuf
180g de sucre en poudre
1 cuillère à café de vinaigre
20g de Maïzena

Pour la crème :
30cL de crème liquide
100g de mascarpone
50g de sucre glace
1 gousse de vanille

Pour la garniture :
250g de fraises
2 bâtons de rhubarbe
1 fenouil
1/2 concombre
6 feuilles de menthe
4 cuillères à soupe de cassonade

  1. Montez les blancs en neige, en incorporant progressivement le sucre en poudre. Lorsque la meringue est bien ferme, ajoutez délicatement le vinaigre et la Maïzena tamisée.2. Dressez 6 meringues en forme de petits nids sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, puis faites les cuire au four 1h15 à 110°.

    3. Pendant ce temps, préparez la garniture :
    – Epluchez le concombre et coupez-le en fine brunoise. Epluchez la rhubarbe et coupez-la en fine lamelles, tout comme le fenouil.
    – Rassemblez ces trois ingrédients dans un saladier, ajoutez la cassonade et la menthe ciselée, laissez reposer 30 minutes au frais.
    – Au bout de 30 minutes, transvasez le mélange dans une passoire, et laissez le mélange s’écouter au dessus d’un saladier et au frais, jusqu’au moment de dresser.

    4. Montez la crème en chantilly avec le sucre glace, les graines de la gousse de vanille et le mascarpone.

    5. Dressez les pavlova :
    Dans une assiette de présentation, déposez une meringue. Ajoutez la crème dans le creux du nid, et parsemez le dessus du mélange concombre-rhubarbe bien essoré. Enfin, disposez les fraises coupées en deux.
    Dégustez dans l’instant !

Crémeux de carottes aux épices douces

 (Thermomix)

15 juin 2015 - 8:00 0 Commentaire

Etant un palais difficile, j’ai fait de l’éveil au goût du Fils mon cheval de bataille, avec le parti-pris d’introduire très tôt les épices dans son panel de saveurs.
En plus du goût, ces petites épices au 10000 vertus boostent sa santé. Que demander de plus ?

Mon mari a lui aussi adoré cette recette et depuis, je la sers en entrée à des adultes, en ajoutant simplement un bouillon de légumes dans l’eau de cuisson.

Une fois de plus, j’utilise mon Thermomix pour cette petite purée, car il n’y a qu’avec cet engin que j’arrive à avoir une texture si douce et crémeuse. 
Pour ceux qui ne sont pas équipés, autocuiseur + mixeur plongeant feront l’affaire.

Pour 4 portions de bébé :
– 500g de carottes biologiques
– 15cL d’eau de source
– 1 pincée de cumin moulu
– 1 pincée de coriandre moulue
– 1 pointe de couteau de curcuma en poudre, ou 1/2cm de curcuma frais épluché et râpé.

1. Epluchez et lavez les carottes. Coupez les en tronçons et mixez 20 sec à vitesse 5.

2. Insérez le fouet dans le bol, versez l’eau et les épices et programmez 18 minutes vitesse 2.

3. A l’arrêt de la minuterie, retirez le fouet et mixez 30 sec à vitesse 10.

Sauce légère et rapide à l’estragon : retour sur ma journée avec Clovis

8 juin 2015 - 15:42 2 Commentaires

Il y a quelques temps, j’ai été conviée par la maison Charbonneaux-Brabant à découvrir leur usine à Reims, et à découvrir l’ensemble de leurs produits « Clovis » – les moutardes et vinaigres.

Clovis en deux mots : c’est une entreprise qui a été fondée en 1797 par les familles Charbonneaux et Brabant, la maison Clovis est LA référence en vinaigre et moutarde de champagne de Reims (produits à partir du vin de Champagne).

– Le vinaigre de Champagne est fabriqué uniquement à partir des marcs obtenus lors du dégorgement des vin de champagnes, puis vieilli au minimum 12 mois en fûts de chêne. L’un de leur vinaigre est même vieilli jusque 6 ans ; il adopte alors une belle couleur ambrée et un parfum unique, très prisé par les grands cuisiniers…

– Coté moutarde, seule la maison Charbonneaux-Brabant produit encore de la moutarde de Reims à l’ancienne. La marque Clovis développe en parallèle toute une variété de vinaigres et de moutardes aromatisés à découvrir sur le site www.moutarde-clovis.com. ou en épicerie fine (La Grande Épicerie du Bon Marché à Paris).


C’est d’ailleurs grâce à la moutarde à l’estragon Clovis que je réalise cette recette de sauce pour mes asperges blanches… Aussi simple que légère et délicieuse. Les moutardes aromatisées ont l’avantage d’être moins piquantes que les moutardes «de Dijon» classiques (nb : les moutardes dites « de Dijon » font référence à une recette précise et non à un lieu de fabrication : on peut faire de la moutarde « de Dijon » à Reims, à Shanghai ou à New York.)



Rien de plus simple, donc :
 Mélangez deux yaourts à la grecque avec une cuillère à café bombée de moutarde à l’estragon Clovis… Et faites trempette avec vos asperges blanches. Un vrai délice, tellement plus léger que la traditionnelle mayonnaise ou béarnaise !

Un gros merci à la maison Charbonneaux-Brabant de nous avoir ouvert leurs portes, ainsi qu’à Cricri d’avoir organisé et coordonné cette belle journée !

Purée de petits pois à la française – 5 mois (Thermomix)

28 mai 2015 - 13:26 0 Commentaire

Comme ce blog parle de mon quotidien alimentaire, je relance cette section « baby food » créée par Cécile, co-autoeur de Saladetkoi. Elle avait vite « abandonné » cette idée pour créer un blog entièrement dédié à l’alimentation infantile, que vous retrouvez ici
Moi, je préfère publier quelques petites recettes ici, puisqu’après tout, ces purée peuvent aussi être adaptées à l’adulte en appelant ça soupe/gaspacho etc. De plus, je pense que le travail des légumes que je ne mangent pas seront un exutoire salutaire pour me réconcilier avec eux… (on peut rêver?) Donc, il me semble particulièrement intéressant de parler de ce cheminement gustatif ici.

Je me suis toujours juré que mes phobies alimentaires ne seraient pas un frein pour l’éveil au goût de mes enfants.
Je mets donc un point d’honneur à faire découvrir à mon fils très tôt toutes les saveurs qui ne sont pas passées dans le lait maternel – oignon et poireau en priorité.

Voici donc une petite purée qui introduit en douceur la saveur assez forte de l’oignon.

Ingrédients :

(Mon fils est en début de diversification et mange encore de petites quantités, cette recette me permet donc de faire deux repas. A adapter suivant l’appétit de votre enfant !)

140g de petits pois biologiques frais ou surgelés
1 feuille de laitue
1/8 d’oignon
1 demie cuillère à café de thym
1/4 de feuille de laurier

Méthode classique :
Epluchez et lavez les légumes. Faire cuire 15 minutes à l’autocuiseur avec un fond d’eau minérale. Retirez la feuille de laurier puis mixez finement. Servez tiède à votre petit bébé.

Méthode Thermomix (optimale) :
J’utilise mon Thermomix pour avoir une purée vraiment fine, sans résidus de peau de petits pois.
Faites cuire les légumes 15 minutes à 100 degrés avec un fond d’eau minérale. Vérifiez la cuisson. Mixez 10 secondes en vitesse 10.