Special Apero : tartine de fromage à la confiture de pomme

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de préparer une merveilleuse confiture de pommes aux épices pour Village Semences au Salon de l’Agriculture.
C’est toujours un réel plaisir pour moi de cuisiner en direct dans des lieux un peu insolites ! Cette confiture est un véritable intemporel : on la prépare à l’automne à la haute saison des pommes, et on la consomme toute l’année.
Mon pécher mignon, c’est d’accompagner cette confiture de fromages affinés sur du bon pain, avec quelques noix.

Confiture de pommes
J’adore décliner cette confiture de pomme aux épices en « fingerfood » sur des tartines, en verrines ou tapas,à grignoter à l’apéritif ou en plateau TV : un subtile mélange entre la douceur de la confiture, la force des épices et la note acidulée de la pomme crue. Cette confiture se marie à merveille avec un camembert bien affiné (pomme + camembert = retour aux origines normandes de ce fruit préféré des français !), avec un bleu ou même avec une tome de brebis (traditionnellement accompagnée de confiture de cerise noire, cette variante à la pomme est à tomber)

Vous pouvez varier les pains et ajouter des fruits secs suivant vos envies.

Ici, j’aime particulièrement l’alliance fourme d’Ambert et noix de pécan. Incroyable mais vrai, cette variante m’a permis de faire déguster du fromage bleu à mon mari, qui habituellement le rejette en bloc.

Retrouvez cette recette en video ici : 

 

Confiture de pomme aux épices

Cette année encore, j’aurai le plaisir de vous retrouver le 24 Février au Salon International de l’Agriculture, avec le Groupement National Interprofessionel des Semences, pour cuisiner autour de la pomme.
La pomme, bien sûr ! Le fruit préféré des français qui ne fait pas exception à la maison. Aussi bien économique que savoureuse, j’adore la cueillir dès l’automne, et la déguster tout l’hiver.  On dénombre plus de 7500 variétés de pommes : de quoi varier les plaisirs au fil des saisons : plus ou moins croquantes, douces ou acidulées, déclinées du gris au vert, en passant par le rouge et le jaune… Je n’ai pas de préférence tant elles sont différentes.
J’aime que la pomme m’accompagne tout au long du repas : crues dans une salade en entrée, compotée dans un plat principal… et même sur un plateau de fromage, avec cette superbe recette de confiture de pomme aux épices.

Ingrédients pour 3 pots environ :

5 à 6 pommes
1/2 citrons
2 étoiles de badiane
2 bâtons cannelle
2 clous girofle
1 gousse vanille
1 kg sucre cristal par kg de fruits

1. Pelez les pommes, coupez-les en quatre et retirez les trognons. Réservez les pépins et trognons dans une mousseline. Coupez les fruits en morceaux et pesez-les.

2. Mettez les pommes, le jus de citron et la mousseline dans une cocotte et ajoutez 70 cl d’eau par kg de fruits. Portez à frémissement et laissez cuire 10 minutes.

3. Retirez les pommes de la cocotte et mettez-y les épices. Ajoutez le même poids de sucre que de fruits. Portez à frémissement et laissez cuire 10 minutes.

4. Remettez les fruits dans la cocotte et poursuivez la cuisson environ 30 minutes : la préparation doit réduire de moitié. Vérifiez la consistance de la confiture en versant une goutte sur une assiette froide : elle doit figer.

5. Versez dans des pots en verre, fermez le couvercle puis retournez-les à l’envers. Laissez refroidir complètement.

ARTICLE PARTENAIRE

Pour ceux qui ne peuvent pas suivre ma démo en direct, vous pourrez la retrouver en live ici :

Linguine Alle Vongole

Non, je n’ai pas de racine italienne. Et dans ma Picardie native et mon Paris natal, on ne croise pas souvent de fruits de mer, c’est vrai.
Alors quand je tombe nez à nez avec ces petites pépites iodées, je me jette dessus sans réfléchir ! Cette recette de linguini alle vongole, ou linguini aux palourdes en langue de Molière, est hyper rapide et simple. Un plat ultra convivial… et délicieux !

linguini alle vongole
Pour 4 personnes :
– 500g de Linguini
– 1kg de palourdes
– 1 citron
– 20 cL de vin blanc
– 1 gousse d’ail
– 1 petit piment
– Quelques tomates cerise
– Herbes fraiches suivant vos goûts : persil, aneth, ciboulette…
– 25g de beurre + 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– gros sel pour désabler les palourdes.

1. 5h avant, désablez les palourdes : plongez-les dans une grande quantité d’eau froide, avec du sel (comptez 35 grammes de sel/litre d’eau). Changez l’eau toutes les 1h30 et rincez bien les palourdes.

2. Faites chauffer de l’eau et mettez vos linguini en cuisson.

2. Émincez une gousse d’ail et râpez le zest de citron.

3. Faites chauffer le beurre et d’huile d’olive dans une poêle à feu doux.

4. Faites-y infuser l’ail + un petit piment + le zest d’un citron. Attention, ne laissez pas le mélange brûler.

5. Ajoutez-y les palourdes et les tomates cerises, puis déglacez au vin blanc. Couvrez et laissez cuire quelques minutes.

5. Lorsque les palourdes sont ouvertes, ajoutez-y vos linguini cuites.

6. Faites sauter le tout quelques instants, ajoutez les herbes fraîches ciselées et un filet de jus de citron.

Spécial Noël : dessert de bébé

Vous fêtez Noël avec bébé ? Pas de raison qu’il ne se régale pas lui aussi avec un vrai repas gastronomique, pendant que vous dégusterez allègrement grasseries et sucreries.
Mais les besoins des bébés varient énormément d’un âge à un autre, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver entre équilibre et « plaisir festif ».

Pour les tout-petits, voici une recette de compote festive à souhait : Pomme, Clémentine et Cannelle.

Pour 2 portions de bébé   :
– 150g de pommes
– 2 clémentines
– 1/2 pincée de cannelle en poudre

1. Epluchez et lavez les fruits. Coupez les en morceaux.
2. Faites les cuire à la vapeur : autocuiseur ou robot cuiseur spécial bébé.
3. Lorsque les fruits sont cuites, mixez-les avec la cannelle.

IMG_4654_large

 

 

Flashbkack sur le Radis

Il y a quelques semaines, je vous présentais ici une recette de Tartine de Radis-Beurre que j’ai eu grand plaisir à préparer dans le cadre du Salon de l’Agriculture pour le GNIS.

Ce fut, une nouvelle fois, une très belle expérience, qui m’a permis de travailler avec les radis d’hiver, moins connus que le « petit rose » que l’on croque au printemps, mais tout aussi appréciable !

Qu’il soit rose, noir, rouge, vert ou violet… long ou rond, petit ou gros… On dénombre près de 360 variétés de radis dont la culture et la récolte s’étend sur toute l’année !
C’est donc 360 raisons de profiter de ce légume « racine », gorgé de minéraux et d’oligo-éléments : potassium, calcium, soufre (qui lui donne sa saveur piquante.. mais qui, surtout, stimule la digestion).
Autre bonne raison : il a un apport calorique hyper bas : seulement 15 kcal/100 g !
De plus, il a l’avantage de concentrer une teneur importante en vitamine C : 100 g de radis apporte 30 % des apports quotidiens recommandés. Ses fanes sont une excellente source de provitamine A, antioxydante, ainsi que de vitamine C et de fer.
Vous l’aurez compris : été comme hiver, dans le radis, il n’y a que du bon !

On peut le croquer tel quel, cru ou cuit, ou même en assaisonnement de certains plats avec son côté piquant, comme par exemple sur cette recette de Ceviche de Rouget exotique

Et vous, comment le préparez-vous ?

Crème au chocolat (Thermomix)

Vous connaissez « Timoté Va A La Cantine » aux Éditions Gründ Jeunesse ? C’est l’un des livre fétiche de mon Grand Garçon de 3 ans.
C’est l’histoire de Timoté, à la cantine, (jusqu’ici tout va bien) et la seule chose qui lui fait terminer ses petits pois, c’est la crème au chocolat de Monsieur Jean en dessert…
Scénario que je n’avais pas en tête quand j’ai servi des petits pois au bonhomme hier, bien sûr
Donc depuis hier, l’enfant le 3 ans me harcèle de « Moi aussi je voudrais bien de la crème au chocolaaaatttt ! » ‍♀️
Bref, me voilà embrigadée dans mes fonds de placards et ma vie de maman débordée pour faire plaisir à ma tribus.
Une recette express au Thermomix, présentée dans les jolis ramequins en forme de poisson de que Pavillon France m’a offert il y a quelques temps.

IMG_5226Ingrédients pour 4 personnes :
250 g chocolat
500 g lait
2 oeufs
20 g sucre
1 cuillère à soupe de Maïzena

1. Dans le bol mettez le lait, le sucre, la maizena et les oeufs : mélanger vit 5 une dizaine de secondes.
2. Ajoutez le lait et programmez 10 mn/90°/vit 4.
3. Quand le robot atteint 50° (à peu près à 5mn) ajoutez par le trou les morceaux de chocolat.

Versez dans des petits ramequins et laissez refroidir.

Radis-beurre hivernal

Article Partenaire.

Cette année encore, j’aurai le plaisir de vous retrouver le 24 Février au Salon International de l’Agriculture, avec le Groupement National Interprofessionel des Semences, pour cuisiner les Radis.
Pourquoi le radis ? Parce que c’est un légume hyper intéressant (sisi) On connait beaucoup sa variété printanière, les petits radis roses et blancs doux et croquants.
Mais on connait assez peu les autres variétés, plus hivernales, mais pour autant colorées, savoureuses, et toutes plus différentes les unes que les autres : Violet de Gournay, Misato, Red Meat, Pois d’horloge… Tous très colorés, au goût plus ou mois vif qui apportera relief et gaité dans vos plats d’hiver.

Crédit photo : Marion Saupin 

Pour moi, les radis, c’est un souvenir d’enfance : tout simple, avec un peu de pain et de beurre. C’est donc cela que j’ai voulu revisiter, en version hivernale.
J’ai souhaité réaliser un beurre au romarin, car je trouve cette herbe très fraîche, et elle casse le gout un peu « terreux » de ce légume racine.

Crédit photo : Marion Saupin 

 

Pour 4 personne :
– Quelques beaux radis d’hiver : Violet de Gournay, Misato, Red Meat, Pois d’Horloge
– 100g de beurre
– 1 brin de romarin
– 1 cuillère à café de fleur de sel
– 1 belle miche de pain au levain

1. Coupez et grillez les tranches de pain
2. Ciselez finement le romarin et travaillez le avec le beurre pommade, et le sel
3. Lavez les radis. A l’aide d’une mandoline, détaillez-les en fine tranches
4. Dressez les tartines :
– commencez par étalez une couches de beurre au romarin
– Disposez joliment les tranches de radis

A déguster en entrée, ou en apéritif

Pour information, le Village Semence c’est 13 partenaires médias (Acteurs Publics, Campagnes & Environnement, France Bleu, Jeune Afrique, La France Agricole, L’Abécédaire des Institutions, L’Association des Maires de France, Marmiton, Mission Ecoter, Rungis Actualités, Rustica, Stop Intox), des réseaux sociaux: Twitter (avec un live tweet des émissions), Facebook et Instagram et des happening tout au long du salon (Défilé de mode, présence de Miss France etc.) !

La Maison Laurent Duchêne dévoile ses bûches signature !

S’il y a bien un pâtissier que je porte dans mon coeur (et sur mes hanches), c’est bien Laurent Duchêne ; et sans surprise : voisiner avec un Meilleur Ouvrier de France et prix du Meilleur Croissant Pur Beurre, ça ne présage que du bon. Le hasard a fait que nous nous sommes installés juste à côté de sa boutique du 15e arrondissement ; je lorgne sur ses vitrines colorées et appétissantes du matin au soir, du printemps à l’hiver.
Et encore plus avec l’arrivée des bûches, cet hiver.

Il y a d’abord la Bûche Sous-Bois, que je trouve hyper visuelle, et originale. Clin d’oeil à la célèbre Forêt Noire, elle est composée d’un biscuit moelleux au chocolat, d’une mousse chocolat noir Tanzanie 75%, d’une gelée à la cerise et d’une chantilly vanillée.

J’adore aussi les bûches inspirées des biscuits roulés traditionnels, mêlant douce nostalgie de mon enfance à la modernité des grands pâtissiers.
4 parfums à découvrir :
La bûche Caramelia : biscuit cacao aux éclats d’amande et de noisettes caramélisées, insert crème brulée au caramel
La bûche Turino : biscuit aux éclats de noisettes caramélisées, crème légère au marron, émulsion praliné mandarine et confit d’agrume.
La bûche Fraîcheur sans gluten : biscuit vanille, gelée exotique à la mangue, mousse vanille et confit mangue/banane/passion.

La bûche Nuage aux fruits rouges : biscuit aux éclats de pistaches caramélisées, mousse au fromage blanc et citron, confit et mousse de fruits rouges.

(Toutes disponibles en format 4-5 personnes ou individuel)

Et pour les fans de chocolat, Laurent Duchêne propose aussi plein de jolies gourmandises


Magret de canard aux saveurs d’automne

Le magret de canard, c’est souvent un casse tête pour bien le préparer… il faut le mettre à température ambiante, le parer, le dénerver, le quadriller, le dégraisser… Pour ça, en vrai, le Tendre Magret de chez Montfort simplifie les choses : il permet une « cuisson inratable », une viande qui reste moelleuse, même quand elle est « bien cuite ».
Comment font-ils pour qu’elle soit si tendre ? Tout simplement : ils sont attendris par un process de barattage mécanique (comme quand le bouché donne des coups sur une escalope, sauf que là c’est mécanique 😀 )
Je l’avais déjà testé au printemps dernier accompagné d’une purée d’artichaut et de pleurotes.
Le revoici maintenant en version plus automnale, avec une purée de potimarron au jus de clémentine, quelques fleurettes de choux romanesco et une gastrique bien acidulée !

Pour 2 personnes :
1 magret de canard
1/2 potimarron
1/4 de choux romanesco
3 clémentines biologiques
Quelques graines de courge
Sel, poivre, cumin moulin

1. Coupez le potimarron. Détaillez-en quelques copeaux crus à l’aide d’un couteau économe. Faites cuire le reste à la vapeur.

2. Faites bouillir une grande quantité d’eau salée, et faites y cuire le choux romanesco découpé en petits morceaux.

3. Pendant ce temps, commencez à faire cuire les magrets :
– Les Tendres Magrets étant déjà préparés, pas besoin d’enlever les nerfs et le gras… Il faudra le faire si vous utilisez des magrets « classiques »
– Quadrillez légèrement la peau et salez la viande.
– Placez les côté peau dans une poêle, départ à froid, sur feu moyen-doux. Laissez les magrets rendre leur graisse, 10mn côté peau. Otez la graisse régulièrement.
– Au bout de 10mn, retournez les magrets et laissez les cuire 5mn côté chaire.
– Lorsqu’ils sont cuits, enveloppez les individuellement dans du papier aluminium et laissez-les reposer jusque la fin de la recette.

4. Mixez le potimarron avec le jus et le zest d’une clémentine. Assaisonnez avec du sel, du poivre et du cumin.

5. Déglacez la poêle qui a servi à cuire le magret avec des jus des deux clémentines restantes.

Dressez les assiettes avec 1/2 magret par personne, de la purée de potimarron, le potimarron cru et le choux romanesco. Parsemez de quelques graines de courge.

Bon appétit 🙂

Poke Bowl tout rose, pour Octobre Rose

Octobre est le mois de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein ; alors quelle meilleure piqure de rappel que de parrer de rose tous nos blogs de cuisine ?
Et si jamais cela ne suffit pas, vous pouvez toujours aller sur www.cancerdusein.org voir que :

– Le cancer du sein concerne 1 femme sur 8
– Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes
– Le dépistage précoce permet aussi et surtout de diminuer l’agressivité des traitements de manière très importante…

 

Alors cette année, focus sur le manger sain, avec ce poke bowl tout rose :

Poke Bowl Quinoa

Pour 4 personnes :
50g de quinoa
2 pamplemousse
20 crevettes roses
2 avocats
1 grenade

1. Rincez le quinoa et faites le cuire dans un grand volume d’eau salée, départ eau froide. Laissez-le refroidir.

2. Pendant ce temps, pelez à vif les pamplemousses et prélevez-en les segments.

3. Coupez l’avocat et épluchez les crevettes.

4. Montez les poke bowl suivant votre inspiration créative.

Pour l’assaisonnement, j’ai utilisé du vinaigre de framboise et de l’huile d’olive. Vous pouvez aussi le déguster tel quel, avec simplement le jus des pamplemousses 🙂

1 2 3 27