Mon tiramisu

Il n’y a pas LA recette à proprement parler.

Nous étions à table et venions de manger une salade pleine de saveurs et de fraicheur. Il manquait quelque chose au plaisir de nos papilles : un petit dessert gourmand, généreux et rapide.

Le Tiramisu, c’est souvent quelque chose de laborieux et périlleux. On le fait la veille, on attend toute la nuit que la crème prenne et on retient son souffle une bonne minute au moment de servir : on le dresse dans un grand plat et on essaye de faire des parts distinctes. Suivant les astres, le sens du vent et l’hygrométrie, ça passe ou ça casse.
J’avais choisi de le servir en verrine pour cette raison (plus que pour le petit côté “tendance).

Pour 4 amateurs, je prends un petit pot de mascarpone (environ 250g). Je le mélange avec 3 bonnes cuillières à soupe de sucre de canne, et une généreuse lampée d’amaretto (quantité suivant votre goût). Je me passe volontier des jaunes d’oeufs.
Je prends une petite brique de crème liquide très froide, que je bats en chantilly avec un peu de sucre glace et je la mélange avec le mascarpone.
Ensuite je prends des Spekuloos (beaucoup plus goûteux que les biscuits a la cuiller ou de Savoie) que j’imbibe avec du café très fort (mon petit truc, comme nous étions tous adultes, j’ajoute un peu de liqueur de café dedans)
Je monte mes petits tiramisu : une couche de Spekuloos trempés, une couche de crème gourmande, et je saupoudre le tout de cacao !

A déguster, pourquoi pas, avec une bonne salade de fruits !

Verrines acidulées : crème de coco, mangue et banane poëllées.

Pour deux gourmands (repas en amoureux )

– 1 mangue
– 1 banane
– 6 carrés de chocolat blanc
– 4 à 6 cuillers à soupe de crème liquide
– 4 à 6 cuillers à soupe de noix de coco rapée.
– 1/2 citron vert
– 1 cuiller à soupe de gingembre haché
– 1 bon filet de sirop de sucre de canne.

Marche à suivre :

Préparez la crême à la noix de coco. Faites fondre le chocolat dans une tasse. Ajoutez la crème liquide et mélangez. Ajoutez ensuite la noix de coco rapée. Le mélange obtenu doit être assez ferme. (Si ce n’est pas le cas, c’est que je me suis trompée dans l’écriture de la recette : ajoutez donc encore un peu de noix de coco… )
Répartissez la crème au fond de deux verrines.

Préparez les fruits. Détaillez la mangue en cubes et la banane en épaisses rondelles (1cm d’épais). Hâchez le gingembre. Dans une poëlle chaude, versez un bon trait de sirop de sucre de canne et le jus du demi citron vert. Ajoutez les dès de mangue et laissez dorer. Ajouter ensuite les rondelles de bananes et laissez également dorer (elles nécessitent moins de temps que les mangues, c’est pour cette raison qu’on ne les ajoute qu’après). Les fruits doivent rester bien entier, faites attention à la cuisson. Une fois les fruits bien dorés, retirez les du feu et laissez tiédir. Répartissez les fruits dans les verrines.

Parsemez le dessus de noix de coco rapée, c’est prêt.

Touche gourmande : une boule de glace à la vanille à côté de la verrine ? un macaron au chocolat blanc ?
Pour nous : le macaron.

(et toujours : un clic sur l’image pour l’agrandir)

Charlotte aux framboises et chocolat blanc

Pas vraiment de recette pour cette petite improvisation que j’ai eu le plaisir de réaliser avec mon mentor artistique.

Commencer par tapisser un moule dit « à bavarois » (comprendre à bord amovible) de biscuits roses de Reims qui ont été préalablement imbibés dans un sirop à l’eau de rose.

Pour ce qui est de l’intérieur, l’équipe a pensé à une première couche de biscuit rose de Reims. Au dessus de celà, on verse une panna cotta au chocolat blanc dans laquelle on a fait prendre quelques framboises fraiches. Nous recouvrons d’une couche de biscuits roses de Reims trempés. Puisque cuisiner c’est être patient, laissons prendre la pana cotta une bonne nuit au réfrigérateur.

Le lendemain, un couli de framboise passe dans les environs. Après avoir été chauffé, il recevra 4 feuilles de gélatine ramolie et refroidira tranquillement. Patience.

Le couli est froid. Nous le mélangeons à une chantilly bien ferme que nous venons tout juste de monter. Comment savoir si la chantilly est assez ferme ? En retournant son récipiant : rien ne bouge et pas une seule goute ne coule sur le plan de travail ! C’est gagné !
La chantilly à la framboise est versée sur la pana cotta, à raz bord des biscuits qui dépassaient encore le long du moule. Nous laissons le tout prendre 3 bonnes heures au réfrigérateur.

Pour la décoration : des framboises fraiches et des copaux de chocolat blanc.

Variante :

La même base de crème mais avec un autre fruit. Ici, de l’ananas frais d’une part, de la noix de coco d’autre part.
Pour la crème à l’ananas :
Une brunoise d’ananas sautée dans un peu de beurre et de sucre, flambée au rhum. On déglace le tout au jus de fruit exotique et on y ajoute de la gélatine ramolie dans de l’eau froide. Une fois refroidi, on mélange une partie du mélange à de la chantilly, on réserve l’autre partie.

Pour la crème de noix de coco :
On mélanche simplement de la noix de coco rapée à de la chantilly !
Une base de génoise, première couche de crème à l’ananas, seconde couche de crème à la noix de coco, dernière couche de gelée d’ananas.
J’ai pris la peine de décorer le tout avec des petites perles d’agar agar, pour les connaisseurs 😉


Tarte au citron pour les nuls ! adoptée !

Pour 4 gourmands :

Ingrédients :

1 pâte sablée ( c’est bien meilleur que la pâte toute prête ! un clic => ici <= pour la recette, facile à faire !)
150 g de sucre en poudre
100 g de beurre fondu
3 oeufs
le jus de deux citrons
le zeste d’un citron (non traité, hein)
gingembre frais


Préparation :

Préchauffer le four à 200°C.

Etalez la pâte sablée et mettez-la délicatement dans un moule à tarte.

Cassez les oeufs dans un saladier et battez-les avec le sucre en poudre jusqu’à l’obtention d’un mélange mousseux.

Ajoutez le jus des citrons et le zeste, ainsi que le beurre fondu. Rapez le gingembre et ajoutez-en l’équivalent d’une bonne cuiller à soupe au mélange citronné.

Glissez dans le four, et laissez cuire environ 30 minutes (la tarte doit dorer).

Dans la mesure où nous ne saurions vous donner de recette de meringuage digne de ce nom, pour l’instant… servez avec une crème chantilly, une boule de glace à la vanille (ou au nougat), ou bien « nature » pour ceux qui aiment bien l’acidulé de la tarte…

(un clic sur la photo pour agrandir !)

1 7 8 9