{tapas} Crostini de chinchard au houmous de fèves

Cette recette fait l’objet d’un défit avec Pavillon de France, qui m’a challengée sur la création
d’une recette originale avec un poisson de saison : le chinchard. Méconnu et souvent confondu avec le maquereau, le chinchard se déplace en bans, des eaux profondes vers les côtes. On le reconnaît à son corps argenté parcouru par une ligne de piquants assez redoutables pour lui permettre de se défendre contre les prédateurs.
Je profite de cette occasion pour vous présenter ma manière préférée de déguster le chinchard (et ses copains les sardines et maquereaux, à la chaire un peu similaire) : en tartine.
J’ai trouvé sur mon marché de jolies fèves, et réalisé avec elle une purée que j’appellerai ici houmous, même si on s’éloigne bien de la fameuse préparation libanaise.

Vous voulez m’aider dans ce challenge ? Alors rendez-vous sur la page Facebook du blog pour liker et commenter le post relatif à cette recette !

crostini de chinchard et houmous

Pour 4 personnes :
300g de fèves écossés
2 gousses d’ail, épluchées et finement hachées
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’huile de sésame
Un citron bio
Un bouquet de persil/coriandre ou menthe fraîche
4 chinchards frais, vidés et en filet (ou 8 suivant la taille)
4 à 8 tranches de pain frais suivant leur taille
Huile de friture

1. Préparez le houmous de fève :
– Portez un grand volume d’eau très salée à ébullition puis faites blanchir les fèves pendant 5 minutes
– Egouttez-les, laissez-les tiédir et retirez leur seconde peau.
– Mixez ensemble les fèves, l’ail, l’huile d’olive, l’huile de sésame et le jus d’un demi citron. Réservez

2. Préparez les chinchars :
– Incisez légèrement la peau des filets et faites les frire dans une huile bien chaude environ 1 minute.
– Egouttez-les sur du papier absorbant

3. Préparez les crostinis :
– Faites griller les tranches de pain.
– Frottez-les à l’ail
– Tartinez-les d’une généreuse couche de houmous de fève, déposez-y un filet de chichard et une rondelle de citron.

A déguster à l’apéritif, en plateau TV… ou accompagné d’une bonne salade !

{Tapas} Croquetas de Soubressade

La sobrasada (ou « soubressade » en français) est l’une des charcuteries espagnoles emblématique, avec ses copains les jambons et chorizos.
Il s’agit d’une sorte de saucisse/chorizo à base de viande de porc hachée, assaisonnée au paprika, sel et poivre,  et destinée à être tartinée !
Dans ma tête, qui dit Espagne dit Tapas, et qui dit Tapas dit Croquetas ! (ou cromesquis, dans notre jargon français)
J’ai hérité de cette Soubressade de La Société Gastronomique Ibérique, qui en est jusqu’aujourd’hui le seul fournisseur en France !

croquetas de sobrasada

Ingrédients pour 6 personnes
200g de Soubressade
150g de farine
80g de beurre
80g de fromage râpé
800mL de lait
1 œuf
Chapelure
Huile de friture

1. Dans une casserole, réalisez un roux avec le beurre et la farine. Incorporez le lait petit à petit pour réaliser une béchamel.

2. Emiettez la soubressade et incorporez-la dans la béchamel chaude. Mélangez bien pour bien l’incorporer. Ajoutez le fromage râpé.

3. Débarrassez dans un plat, recouvrez de film fraîcheur et placez au réfrigérateur pour une nuit (ou 4h minimum)

4. Le lendemain, formez des petites boules de béchamel refroidie. Roulez-les dans la chapelure, puis dans l’œuf battu et une nouvelle fois dans la chapelure.

5. Faites chauffer l’huile de friture à 170/180°C. Plongez-y les croquettes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Attention à ne pas trop les laisser dans le bain de friture, car elles pourraient éclater.

Déguster bien chaudes à l’apéritif, ou en entrée accompagnées d’une bonne salade !

Pain de mie à l’asiatique

Chaque année, j’ai toujours un peu plus de mal avec ceux qui me réclament du pain de mie toasté pour aller avec le foie gras que je sers…
Personnellement, je trouve qu’un bon morceau de baguette tradition fraiche = accord parfait.

Cependant, pour satisfaire exigences de tous et éviter d’acheter bizarreries industrielles classiques, je me suis lancé dans le pain de mie Home-Made.

Une recette simplissime : la méthode « asiatique » prévoit l’ajout de « Tangzhong » : une préparation à base de 20g de farine et de 100g d’eau, chauffés à 65 degrés et mis au repos au moins 6h avant utilisation.

Ce process apporte un moelleux incomparable et améliore la conservation de ce pain.

Voici un petit pas à pas en images.

 

Rouleau de printemps à la sardine au wasabi et à la mangue.

Alors en pleine cure de sardines (bombe en calcium, vitamine D, et oméga3 : le top du top quand on allaite !) j’arrivais un peu à saturation…

J’ai donc eu envie de tester les sardines au Wasabi de La Quiberonnaise : la promesse d’un goût différent, et un packaging qui sortait un peu déjà-vu.

Pour cette boite là, c’est le bédéiste Denis Lelièvre aka « Pic » qui s’est chargé de la création graphique, en apportant un peu de piquant dans le monde monotone de la sardine en boite…

Et comme, à force, je me suis aussi lassée de manger les sardines à même la boite (he ouais…) j’ai choisi de manger celles-ci en rouleau de printemps : un peu plus frais, branché et appétissant.

 

 

Pour 4 personnes :
– 12 feuilles de riz
– 1 boite de sardines au Wasabi « La Quiberonnaise »
– 1 paquet de vermicelles de soja
– 1 mangue fraiche
– 1 petit bouquet de coriandre
– De la sauce soja pour le service.

1. Faites bouillir une grosse quantité d’eau.

2. Déposez les vermicelles de soja dans un saladier et recouvrez les de cette eau bouillante. Laissez reposer 4 minutes.

3. Pendant ce temps, sortez les sardines de leur boite, coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Coupez la mangue en julienne.

4. Formez les rouleaux de printemps :
– Versez de l’eau bouillante dans un plat. Faites-y tremper brièvement une feuille de riz, avant de poser celle-ci sur une assiette.
– Déposez à 1/3 de la hauteur de la feuille de riz : d’abord quelques feuilles de coriandre à plat, puis par dessus quelques vermicelles de soja, deux filets de sardine et enfin quelques lanières de mangue.
– Roulez le tout comme un cigare.

5. Placez au réfrigérateur avant de déguster, trempés dans un peu de sauce soja, et accompagnés d’une bonne salade !

Rillettes de poulet au citron confit et au romarin

Voilà ce qui se passe quand Monsieur Mon Homme traine sur les réseaux sociaux sur sa pause déjeuner et tombe sur des recettes de rillettes de poulet… J’ai subit une odieuse pression psychologique pour en  faire sur le champ. Pardonnez-donc le « manque d’originalité » de cette recette, mais de toutes façons, comme c’était trop bon, je me dois de la partager.

Pour 4 personnes :
2 blancs de poulet
125g de Philadelphia
1 branche de romarin
1 cuillère à soupe de pâte de citron confit
1 cuillère à café de baies roses moulues
1 cuillère à café de Tabasco
Sel, poivre, huile d’olive

1. Aplatissez les blancs de poulet avec le cul d’une casserole ou un rouleau à pâtisserie. Faites-les dorer (entiers) dans une poêle avec un peu d’huile d’olive et le romarin. Ils doivent être cuits à coeur.

2. Mixez le poulet et le romarin, ni trop grossièrement ni trop finement.
J’ai essayé deux techniques :
– au Thermomix 5 secondes vitesse 5
– au Turbo Tup’ de chez Tupperware, que j’ai remporté sur le blog de Cricri.
Si les deux se valent niveau résultat, leTurboTup diminue la pénibilité de la vaisselle 😉

3. Débarrassez dans un cul de poule. Ajoutez le Philadelphia, la pâte de citron confit, les baies roses et le tabasco. Mélangez bien.
Rectifiez éventuellement en sel et poivre.

4. Laissez reposer au frais au moins 2h avant de servir, sur de bonnes tranches de pain grillé, à l’apéro ou en plat principal avec une bonne salade 🙂

Jambon beurre revisité pour un pique nique Frenchy

La semaine dernière, j’ai été invitée à l’atelier 750 Grammes pour participer à une Battle culinaire en partenariat avec Franprix. Le thème était de cuisiner un menu de pique nique grâce aux nouveaux produits de la marque distributeur Franprix.

crédit photo : Sylvain Bertrand : http://www.sylvainbertrand.com/

Avec Cricri-notre-super-cheffe-d’équipe, Framboize, Anissa et Carine, nous avons réalisé tout le menu d’un pique nique «Frenchy ». Pour ma part, je me suis occupé de revisiter le fameux jambon-beurre en un pain surprise hyper gourmand.

 

Ingrédients pour 6/8 personnes :

  • 1 très joli pain de campagne
  • 6 tranches fines de jambon blanc
  • 250 g de beurre d’Isigny
  • 2 CS de moutarde à l’ancienne
  • 1 CS de moutarde forte
  • Poivre du moulin
  • Thym frais

 

Préchauffer le four à 160°.

1. Inciser le pain à l’aide d’un couteau à pain en formant des quadrillages (surtout ne pas le couper totalement).

2. Mélanger intimement le beurre et les moutardes. Poivrer.

3. Tartiner les fentes avec ce beurre moutardé. Personnellement, j’ai mis cette préparation dans une poche à douille, et je m’en suis servi pour garnir généreusement les interstices… chacun sa méthode 😀

4. Glisser également des lamelles de jambon blanc puis un peu de thym frais effeuillé.

5. Enfourner le pain 20 à 30 minutes, adapter la durée selon les modèles de four.

Le pain ne doit pas prendre trop de coloration, mais chauffer suffisamment pour que le beurre soit bien fondu.

Laugenstange (Bretzel) aux graines de courges

Il est coutume chez nous d’aller en Allemagne en fin d’année… Accouchement imminent oblige, c’est l’Allemagne qui viendra à moi cette fois-ci, à défaut du contraire.
Après la recette du Mohnstollen de la semaine dernière, voici un autre classique Outre-Rhin : les Laugenstange aux graines de courges (prononcer « lahogeune-cht-anne-gueu », ou « Mauricette » pour l’équivalent français/alsacien). Pour faire simple, il s’agit de pâte à bretzel en forme de petites baguettes, et recouverte des graine susnommées.

Ingrédients pour 4 Laugenstangen :
Pour la pâte :
250g de farine
15 cL de lait
15g de beurre mou
1 sachet de levure déshydratée instantanée
1 cuillère à café de sel
Une poignée de graine de courges

Pour l’eau de cuisson :
1,5L d’eau
40g de bicarbonate de sodium
2 cuillères à café de sel

Repos :
1h30
Cuisson :
15-20mn

1. Préparez la pâte :
– Versez la farine dans le bol du robot. Creusez un puit, ajoutez-y la levure puis le lait. Commencez à pétrir. Ajoutez le sel.
– Ajoutez le beurre ramolli et continuez de pétrir jusqu’à ce que la pâte forme une boule lisse et homogène qui se décolle des parois du bol.
– Recouvrez la pâte d’un torchon propre et laissez-la gonfler 1h30 à température ambiante, jusqu’à ce que la pâte double de volume.

2. Faites chauffer l’eau avec le sel et le bicarbonate. Préchauffez votre four à 180°C en chaleur tournante.

3. Pendant ce temps, façonnez les Laugenstangen :
– Divisez la pâte en 4 pâtons.
– Aplatissez chaque pâton légèrement avec la paume de votre main pour former un petit rectangle, repliez un tiers de la pâte vers son centre et l’autre tiers par dessus, à la manière d’un porte-feuille.
– Tapotez la « jonction » des deux extrémités avec la paume de votre main pour souder les petits pains, puis roulez-les légèrement sur eux-mêmes.
Vous obtenez des petites baguettes ressemblant à des quenelles.

4. Plongez ces baguettes dans l’eau bouillante pendant une minute environ, puis égouttez-les sur un papier absorbant. Effectuez sur chacune d’entre elle de profondes entailles et recouvrez-les de graines de courges.

5. Placez-les sur une plaque de cuisson et faites les cuire au four pendant 15 minutes environ.

Dégustez tiède avec une bonne bière et une bonne salade !

Variante foodporn, dont le me suis passé aujourd’hui : déposez une tranche de gouda sur le dessus au moment de les passer au four… une tuerie !

Poires farcies au roquefort et aux noisettes


Une recette simple et rapide aux bonnes saveurs de l’automne…
Je sers ces poires en entrée, donc une seule demie poire par personne. Pour les gourmands, on peut toujours doubler les doses !

Pour 4 personnes :
2 poires
50g de roquefort
50g de noisettes décortiquées
2 cuillères à soupe de flocons d’avoine instantanés
Poivre

1. Coupez les poire en deux dans le sens de la longueur.

2. Evidez les poires à l’aide d’une cuillère à pomme parisienne. Jetez les pépins mais conservez la chaire.

3. Dans un saladier, écrasez la chair des poires et le roquefort avec une fourchette. Incorporez les flocons d’avoine, les noisettes hâchées et poivrez.

4. Remplissez les poires avec la préparation précédente.

5. Déposez les poires sur une plaque, puis passez sous le grill du four (feu moyen) jusqu’à ce que le dessus soit bien gratiné.
Conseil : Si vos poires étaient un peu dures, prolongez la cuisson 10 minutes à 180° (chaleur tournante uniquement)

Dégustez tiède, avec une bonne salade !

Petits feuilletés aux Chavignol, miel et noisettes

Voici une mini-recette très simple et rapide, idéale pour un apéro improvisé quand on n’est pas au maximum de sa forme 😉
En temps normal, je ne sais pas si j’aurais publié cette recette, mais comme Belle Maman me l’a demandée de manière détaillée, je me suis dit pourquoi pas…

Ingrédients :
1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
2 cuillères à soupe de miel de Picardie
2 crottins de Chavignol
3 cuillères à soupe de noisettes entières
1 petite branche de romarin
3 petites branches de thym frais
Du poivre

1. Effeuillez le thym et le romarin et mettez-les dans un petit mixer.

2. Ajoutez les Chavignols grossièrement coupés et les noisettes. Mixez grossièrement, de manière que les noisettes soient hachées et le chèvre réduit en petites miettes.

3. Déroulez la pâte feuilletée et tartinez-la de miel. Répartissez-y le mélange de précédent de chèvre et d’amandes, poivrez.

4. Roulez le tout de manière plutôt serrée, puis placez au congélateur pour 30 minutes.

5. Sortez la pâte du réfrigérateur, détaillez-la en tranches d’1cm d’épaisseur environ que vous disposez sur une plaque de cuisson (anti-adhesive ou recouverte d’une feuille de cuisson). Faites cuire ces petits feuilletés 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Pulled pork au four.

Ca, c’est surement la recette préférée de mon Homme…
Imaginez un morceau de porc cuit très lentement au four, tellement « confit » dans sa sauce qu’il s’effiloche tout seul en deux coups de fourchettes…
Le tout mis dans un pain brioché maison, deux rondelles de tomate pour déculpabiliser, une bière fraiche et un match de foot…
Une recette ultra simple, pour un effet garanti !

Cuisson : 8h.
Prévoir : un thermomètre




Ingrédients pour 6 personnes :
– 1,8 kg de rôti d’épaule de porc
– 2 bouteilles de sauce barbecue de bonne qualité
– 3 cuillères à soupe de paprika fumé
– 
2 oignons
– 1 branche de thym
– 1 branche de romarin
– 3 feuilles de laurier
– 1 cuillère à soupe de poivre en grain
– 3 clous de girofle
– 1 cube de bouillon de légumes.
– Sel

1. Disposez la viande dans un plat à rôtir. Enduisez-la de sauce barbecue. Ajoutez-y les aromates, les épices et l’oignon finement émincé. 
Enfin, versez au fond du plat 30 cL d’eau et le cube de bouillon de légumes.

2. Recouvrez le plat de papier film « double usage » qui supporte la chaleur. Enfournez pour 8 heures dans un four à 110°C. 
Indice : la température à coeur doit atteindre 93°C.

3. A l’aide de deux fourchettes, effilochez la viande tant qu’elle est encore chaude. Imprégnez bien la viande de la sauce qui reste dans le plat.

4. Servez chaud dans du pain frais… Moi j’ai servi ce plat dans les fameux pains à burger, dont je vous proposais la recette ici.

1 2 3 4