Tarte tatin d’ail éléphant

Parmi les choses que j’ai le plus de mal à manger, il y a l’ail. J’ai fait un blocage sur le produit quand j’étais toute petite, en même temps que l’oignon, l’échalote, le poireau, la ciboulette…
Mais paradoxalement, c’est aussi quelque chose que j’adore cuisiner. J’en mets un peu partout quand je cuisine pour les petits (10 mois et 2 ans et demi) et j’en camouffle dans les plats juste-pour-mon-homme. Parce que j’ai conscience que c’est un superaliment, bon pour le système immunitaire et cardiovasculaire, anticancer etc.
D’ailleurs, depuis notre voyage au Liban il y a quelques temps, je commence à m’y mettre quand il est dosé avec parcimonie : houmous, sauce saté, pesto…
Bref, l’ail : ça m’intrigue.
Du coup, je n’ai pas hésité un instant lorsqu’on m’a proposé d’ailler visiter un producteur d’ail dans la Drome, le 1er département de l’agriculture biologique de France, et aussi le premier département producteur d’ail.
Autant dire qu’il y avait du niveau.
Là bas, j’ai notamment découvert une variété d’ail encore peu/pas connue en France : l’ail éléphant. C’est un ail de taille massif, dont les gousses font à peu près la taille d’une échalote, et la tête celle d’une grosse pomme.
En terme de goût, cet ail est assez doux, surtout une fois cuit. Il devient donc un légume à part entière… Alors cuisinons le comme tel !

ail éléphant

 

Ingrédients :
1 rouleau de pâte feuilletée ou une pâte feuilletée maison
1 tête d’ail éléphant
25g de beurre
1 pincée de sucre
Sel

ail éléphant

1. Pelez les gousses d’ail éléphant. Coupez les gousses en deux.

2. Beurrez le / les moules à tarte : vous pouvez aussi réaliser des tatins individuelles.

3. Déposez les demies gousses d’ail en rosace. Saupoudrez de sucre et de sel. Recouvrez le tout de pâte feuilletée.

4. Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pendant 35mn (pour la grande tarte) ou 25mn (pour les petites)

Servez tiède, avec une bonne salade

Flammenkuche façon Illico Fresco + CODE PROMO

La semaine dernière, j’ai eu la chance de recevoir ma première box Illico Fresco.

Illico Fresco, c’est un service qui permet de recevoir chaque semaine de délicieuses recettes – et tous les ingrédients frais pour les réaliser. Les produits qui la composent sont essentiellement bio, IGP et AOP, viandes françaises, pêche durable et les légumes de saison ! Bref, ni-ckel…
Car ces derniers temps, avec la fatigue, les enfants et l’esprit occupé par un boulot très présent dans ma vie… j’ai peu de place pour l’inspiration culinaire et on mangeait toujours un peu la même chose.
J’ai donc choisi la box « tradi » pour 2 personnes ; Cette box contient de quoi réaliser :
– 1 plat de poisson
– 1 ou 2 plat(s) de viande
– 1 plat végétarien.
Les recettes sont simples et rapides à réaliser. Et le tout livré à domicile.

N’hésitez pas à vous lancer !

Je vous offre 20€ de réduction sur les paniers Tradi, Véggie ou Tribu, et 10€ sur les paniers Solo => utilisez le code « SALADE »



Première réalisation : la Flammenküche.

illico fresco

Déjà, le truc super : la pâte à pizza est bio ! J’en ai réalisé deux, en coupant cette pâte en deux. Une version « classique » avec oignon, et une version « relou » sans oignon pour moi.

Ingrédients pour 2 personnes :
– 1 pâte à pizza
– 1/2 oignon
1 barquette de lardons
– 1 petit pot individuel de fromage blanc

1. Faites chauffer une petite casserole d’eau. Lorsque l’eau bout, plongez-y les lardons pour les blanchir.

2. Emincez finement les oignons.

3. Etalez la pâte et recouvrez-la de fromage blanc.

4. Répartissez oignons et lardons sur le dessus, puis enfournez 20mn dans un four préchauffé à 230°C



Dégustez chaud, avec une bonne salade !

Cake au saumon fumé, aneth et citron confit

Il y a quelques jours, j’ai été conviée à un brunch sur une jolie péniche parisienne, à bord de laquelle j’ai pu découvrir les dernières nouveautés de la marque Delpierre, parmi lesquelles :
– les filets de poisson longue conservation
– les plats cuisiné
– le saumon fumé « aquaculture raisonnée », issu de saumons nourris sans OGM et élevés dans le respect du bien-être animal, avec une maîtrise des impacts sur l’environnement… Ce qui n’est pas un luxe en matière de saumon, car pour avoir vu des fermes à poisson en Norvège, je sais qu’il est grand temps de réagir.
Je profite de cette innovation en aquaculture raisonnée pour faire livrer ma recette de cake salée au saumon fumé, à l’aneth et au citron confit : mon chouchou de l’été !

 

Pour la pâte à cake salé :
– 150g de farine
– 3 œufs
– 10 cl de lait
– 10 cl d’huile végétale (je prends l’huile Lesieur Tournesol-Olive)
– Un sachet de levure chimique
– 3 tranches de Saumon Fumé d’Ecosse Delpierre
– Une petite botte d’aneth fraîche
– 1 belle cuillère à soupe de pâte de citron confit (rayon épicerie fine de tout bon supermarché)
– Sel, poivre

1. Dans un saladier, versez la farine, la levure, le sel et le poivre. Creusez un puit au centre.
2. Mélangez ensemble les liquides : le lait, l’huile et les oeufs.
3. Versez petit à petit les liquides au centre du puit, et mélangez vigoureusement pour éviter les grumeaux.
4. Emincez finement le saumon fumé et l’aneth. Incorporez-les à la pâte à cake, ainsi que la pâte de citron confit.
5. Versez dans un moule à cake et enformez à 180° pendant 40mn environ, jusqu’à ce que la lame d’un couteau plantée dedans ressorte sèche.

Laissez refroidir complètement avant de démouler. Réservez au réfrigérateur jusqu’au moment de déguster… Avec une bonne salade !

 

Kouign Aman au Maroilles

Le kouign Aman et moi, c’est une longue histoire d’amour… Accro à la fameuse tarte au maroilles de Cricri, j’ai eu l’idée d’ajouter du maroilles dans mon kouign aman.
Quand la Picardie rencontre la Bretagne, peut-on parler de nourriture fusion ? En tous cas, l’alliance est très belle, et idéale pour un apéro gourmand avec de vrais amateurs.

Pour la recette, j’ai utilisé celle de base, en ajoutant du maroilles au lieu du sucre dans les deux derniers tous.

 

Ingrédients :
200g de farine
150+20g de beurre demi sel
10g de sel
1 sachets de levure de boulanger instantanée
10 cl d’eau tiède
¼ de maroilles
3 cuillères à soupe de cassonade

1. Pétrir à vitesse lente pendant 2min la farine, le sel et les 20g de beurre coupé en morceaux.
Ajoutez la levure délayée dans l’eau tiède et poursuivre le pétrissage pendant 15 min supplémentaires, jusqu’à ce que la pâte soit lisse et bien élastique.

2. Laissez lever la pâte dans un endroit tiède jusqu’à ce qu’elle double de volume.

3. Etalez la pâte en carré sur un papier sulfurisé et laissez-la reposer au congélateur pendant 30mn

4. Déposez le beurre au centre de la pâte puis rabattez la pâte bord à bord vers le centre du beurre, de manière à l’enfermer complètement (comme une enveloppe)

5. Réaliser deux tours simples : étaler la pâte au rouleau afin d’obtenir une bande d’environ 40 cm de long.
– Pliez la pâte par tiers à la manière d’un portefeuille.
– Faites pivoter la pâte d’un quart de tours, et renouvelez l’opération.
Placez la pâte au réfrigérateur pendant 30 minutes.

6. Réalisez deux tours simples au maroilles :
Procédez à un 3eme et 4eme tours simples, mais cette fois-ci en répartissant des tranches de maroilles entre les plis de pâte.

7. Étaler la pâte une dernière fois en carré et pliez la en ramenant les 4 coins vers le centre. (comme un enveloppe)

8. Beurrez généreusement et sucrez un moule à tarte. Déposez-y le kouign aman avant de le laisser pousser une seconde fois jusqu’à ce qu’il double de volume.

9. Faites cuir le Kouign Aman 40 min dans un four à préchauffé à 190°C.

Pizza verte au chèvre et pignons de pin

Pour changer un peu de la pizza rouge ou blanche, j’adore cette version de pizza « verte » avec un coulis de basilic (façon pesto) comme base. Je vous présente ici une recette végétarienne à base de fromage de chèvre, mais comme toute bonne pizza, vous pourrez la décliner à l’infini avec jambon sec, tomates fraiches ou séchées…

Préparation : 
18h pour la pâte, 10 minutes pour le reste.
Matériel : 
Un mortier en pierre, une pierre à pizza.
Ingrédient pour 4 personnes : 
 – une portion de pâte à pizza comme expliquée dans ce post ou une pâte à pizza du commerce.
– 1 bouquet de basilic
– 15cL d’huile d’olive
– 1 pincée de gros sel
– 2 petits crottins de Chavignol
– 50g de pignons de pin
– 100g de mozzarella
1. Préparez le coulis de basilic :
Effeuillez le basilic et déposez-le dans un mortier. Ajoutez le gros sel et un peu d’huile d’olive, puis commencez à pilonner les feuilles. Continuez cette opération  en ajoutant petit à petit l’huile d’olive afin d’émulsionner le tout.
2. Etalez la pâte à pizza comme expliqué ici :
3. Etalez le coulis de basilic sur la pâte, puis le Chavignol découpé en fines tranches, la mozzarella râpée et les pignons de pin.
4. Enfournez dans un four préchauffé à 250°C (idéalement sur une pierre à pizza, préchauffée 30 à 45 mn)
Dégustez immédiatement, avec une bonne salade !

 

Pizza blanche au poulet, champignons et bresaola croustillante.

La saviez-vous ? La pizza est née à Naples au XVIème siècle et se réduisait alors à une galette badigeonnée de saindoux et cuite dans un four à bois : c’est donc bien la pizza « bianca » (blanche) qui est la toute première pizza. D’ailleurs, au XVIe siècle, M. Colomb n’avait pas encore ramené les fameuses tomates d’Amérique…

Si le choix de la garniture reste propre à chacun, il y a certaines règles auxquelles (selon moi) il ne faut pas déroger pour une pizza parfaite :
– Ne pas surcharger la garniture – surtout la garniture humide (légumes crus, sauce, etc.)
– Emincer très finement les ingrédients utilisés pour faciliter leur évaporation et éviter que cela ne « bouille » sur la pâte.
– Avoir un four très chaud pour la cuisson.

Cette recette de pizza vous demandera un peu d’organisation car la pâte doit être commencée la veille au moins, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle ! Et en soi, à part un long temps de repos, il n’y a quasiment rien à faire (pétrissage express, mise en boule, et c’est tout.)
J’avoue sans honte avoir utilisé la recette de Thierry Delabre (aucun lien) disponible >> ici << Cette recette est parfaite « comme au restaurant », donc aucun intérêt de la modifier.

Pour 4 pizzas individuelles :
500g de farine T55.
350g d’eau de source à température ambiante
10g de sel
0,5g de levure sèche instantanée.

Prévoir :
Une pierre à pizza
Un torchon propre
Une planche en bois ou une plaque à pâtisserie
Une bonne quantité de semoule de blé fine

Repos : 28 heures minimum
Cuisson : 10 minutes

1. Versez l’eau dans le bol du robot et délayez-y la levure. Ajoutez la farine et le sel. Commencez à pétrir jusqu’à ce que l’eau soit absorbée, mais pas plus : la pâte doit rester très grossière.
Posez un torchon propre sur le bol et laissez pousser la pâte à température ambiante (environ 22° C) pendant 18h.

2. Au bout de 18h, divisez la pâte en 4 pâtons, boulez-les et placez-les au réfrigérateur pendant 10 à 72h, recouverts d’un torchon propre.
=> Vous pouvez utiliser cette pâte après 45 à 60 mn de repos uniquement, mais il est préférable de la laisser maturer pour qu’elle développe ses arômes.

3. Préchauffez votre four au maximum avec une pierre à pizza.
(Ici, mon four a un mode « pizza » qui chauffe très fort par le bas : j’y mets ma pierre à préchauffer au moins une heure en avance à 250°.)

4. Fleurez largement votre plan de travail avec de la semoule de blé fine pour y travailler les pâtons. Etirez chaque pâton délicatement entre vos doigts pour l’étirer sans trop le dégazer. Attention, pas de rouleau à pâtisserie !

 

5. Fleurez généreusement une planche/plaque à pâtisserie (avec laquelle vous enfournerez les pizza) déposez-y très délicatement le pâton étalé, puis la garniture dans l’ordre :
– 3 cuillères à soupe de crème liquide
– 2 ou 3 champignons de paris émincés très finement, sel et poivre
– des petits dès blanc de poulet précuit
– quelques olives noires
– de la mozzarella râpée
– du parmesan râpé
– de l’origan séché
Et sur le dessus, quelques tranches de bresaola qui vont griller légèrement et apporter une touche très croustillante à la pizza.

6. Faites un léger mouvement sec pour vous assurer que la pizza n’est pas collée à la planche/plaque, et faites-la glisser sur la pierre brûlante dans le four.
La pizza devrait être cuite en une dizaine de minutes, mais surveillez la cuisson qui doit varier d’un four à un autre.
A déguster dans l’instant, accompagné d’une bonne salade !

Moussaka légère au cottage cheese

Voici une recette rapide et légère, idéale pour compenser un peu les excès des vacances ! J’utilise ici du cottage cheese plutôt que la traditionnelle béchamel, et fais cuire les aubergines à la vapeur (pas de bain d’huile ici !) D’après mon homme, ça en est même meilleur.

Pour 4 personnes :
• 500 g d’épaule d’agneau hachée
• 2 d’aubergines
• 1 oignon
• 1 gousse d’ail
• une petite boite de concentré de tomates
• une boite de tomates concassées
• huile d’olive
• 1 cuillère à café de « 5 épices »
• 1 cuillère à soupe d’Herbes de Provence
• 1 cuillère à soupe d’origan
• 2 pots de cottage cheese
• sel, poivre et fromage râpé

1. Hachez l’oignon et faites-le dorer dans un peu d’huile d’olive avec une pincée de sel, de poivre et le mélange « 5 épices ».
2. Ajoutez-y la gousse d’ail écrasée, les herbes de provence et l’origan, puis faites-y revenir l’agneau haché. Rectifiez éventuellement l’assaisonnement.
3. Ajoutez les tomates concassées et le concentré de tomate délayé dans un petit verre d’eau. Laissez mijoter dix minutes.
4. Tranchez les aubergines en lamelles de 5 millimètres environ et faites les cuire à la vapeur. Personnellement, j’ai utilisé mon Thermomix : Varoma, 20 minutes, vitesse 3.
5. Détendez le cottage cheese avec un demi verre d’eau, poivrez.
6. Montez la moussaka :
– Dans un plat à four, disposez d’abord des lanières d’aubergines.
– Recouvrez du mélange de viande hachée, puis de cottage cheese.
– Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement.
– Terminez par une couche de cottage cheese et de fromage râpé.

Faites gratiner votre moussaka au four et dégustez bien chaud !

Focaccia au romarin et jambon Serrano

« Ce soir, on mange léger -voire végétarien » ; telles sont les bonnes résolutions prises en rentrant de notre week end en Picardie.
A peine rentrés, alors que je m’isole dans bain chaud, Ipad à la main et Cuisine Plus en bruit de fond, j’y vois Lorraine Pascale faire une très belle focaccia au romarin : pile poil de quoi faire passer à mon homme la pilule de la soupe-aux-légumes-pas-hyper-sexy prévue initialement pour le dîner.
En plus, je pourrai profiter du temps de pétrissage et de pousse pour éplucher mes légumes-à-soupe (épatante d’organisation, cette fille.).
L’Homme se propose d’aller à l’épicerie racheter de l’eau et du soda-qui-tue, et revient forcément avec jambon, fromage, et autres choses pas très détox.

J’ai cédé sur le jambon, du coup. A la sortie du four, j’en ai disposé de belles lanières sur la focaccia encore fumante…
Les photos sont moyennes, car prises « sur le coup » avec mon Iphone. J’aurai très certainement l’occasion d’en mettre de plus belles (mais moins spontanées) quand je referai cette recette.
Sans regret, du coup, car ce sera bien évidemment l’occasion de remettre le couvert !

Pour 4 personnes :
250g de farine
20cL d’eau tiède
1 sachet de levure déshydratée
1 cuillère à café de sel
2 belles branches de romarin
1 belle lampée de bonne huile d’olive
100g de jambon Serrano

1. Versez la farine dans le bol du mixer et formez un puits au centre. Versez la farine dans le puits, et au dessus, délicatement, l’eau tiède. Commencez à pétrir à vitesse moyenne et ajoutez alors le sel. Poursuivez le pétrissage pendant 5-10 minutes. La pâte doit être souple et élastique.

2. Etalez la pâte sur environ 1 cm d’épaisseur, recouvrez-la d’un linge humide et laissez la pousser à température ambiante (ou dans votre four en mode « étuve » pour ceux qui ont de la chance) pendant 30 à 45 minutes.

3. Enfoncez légèrement votre index dans la pâte afin de réaliser de petites cavités sur toute la surface de la focaccia, où vous disposerez de petits bouquets de romarin.

4. Recouvrez une nouvelle fois d’un linge humide et laissez pousser 30 minutes avant d’enfournez dans un four préchauffé à 200 degrés.
J’ai glissé un petit récipient contenant de l’eau dans le four, pour créer de l’humidité et éviter d’avoir une croute trop dure.

5. Après 25 minutes de cuisson, la focaccia est bien dorée (sans l’être trop). Sortez la du four et badigeonnez la d’huile d’olive. Puis recouvrez-la de lanières de jambon Serrano.

Dégustez tiède, avec une bonne salade ! (ou une soupe, pour ceux qui aiment)

 

Tarte fine poire-camembert. Et en prime: Gagnez des entrées au salon de l’agriculture !

Cette année, j’ai enchaîné tous les maux d’hivers et je me retrouve mi-février complètement sur les rotules. On reprend donc les bonnes résolutions : le plein de vitamines et de minéraux, 5 fruits et légumes par jour, et tout le tralala.

Comme ce soir était une soirée «grignotage» devant un replay de topchef vraiment foireux (remixage de McDo froid), je me suis dit que moi aussi, j’allais remixer mes vieux restes.

La semaine dernière, j’ai visité avec ma Designer Culinaire préférée la fromagerie Graindorge à Livarot, d’où j’ai ramené pas mal de petites choses intéressantes, notamment un camembert biennnnnn affiné, qui se marie parfaitement avec la note sucrée de la poire.

En deux coups de mandoline et trois de cuillère à pot, j’enfournais cette petite tarte fine, qui reçu franc succès au sortir du four.  Hop, un fruit de plus au compteur !

Et vous, vous en êtes où ?
Racontez-moi en commentaire comment vous arrivez à caser vos 5 portions de fruits et légumes sur une journée ! Le sort décidera du gagnant, qui aura la chance de pouvoir visiter le Salon de l’Agriculture 2014, avec deux personnes de son choix.
Vous aurez l’occasion d’y rencontrer les équipes Interfel – Les Fruits et les Légumes Frais –  qui seront présentes pour la seconde année consécutive.

Je vous laisse jusqu’au 20 février minuit pour participer.
Le Salon de l’Agriculture 2014 aura lieu du 22/02 au 2/03 à Paris (Porte de Versailles).

En attendant, voici ma recette

Ingrédients pour 4 personnes :
1 pâte feuilletée pur beurre pré-étalée
3 poires
1/2 camembert au lait cru biennnnn affiné
1 tour de moulin à poivre

1. Préchauffez le four à 200°C.
2. A l’aide d’une mandoline (ou au couteau si vous êtes fort(e)s) coupez les poires en fines lamelles. Coupez le camembert le plus finement possible, cette fois-ci au couteau.
3. Déposez la pâte feuilletée sur une plaque de cuisson. Répartissez-y harmonieusement les lamelles de poire et de camembert. Poivrez.
4. Enfournez pour environ 25 minutes, jusqu’à ce que la tarte soit bien dorée.

Dégustez tiède, avec une bonne salade !

Crêpes fourrées un peu comme une ficelle picarde.

Parce qu’on n’a pas toujours le temps ni l’envie de se lancer dans une duxelle de champignons, voici ma recette de crêpes fourrées, largement inspirée de la fameuse ficelle picarde.
Le principe : une crêpe, des champignons et du jambon. J’ajoute une béchamel (que dis-je ?? une Mornay !) non-réglementaire, qui donne de l’onctuosité et empêche le tout de dessécher au four ; j’essaye d’éviter de retartiner une couche de crème et de fromage à la place sur le dessus (Ca a beau être la chandeleur, ce n’est pas encore tout à fait Mardi Gras non plus.)
Variante : ma mère les faisait avec du thon en conserve à la place du jambon !

Pour 4 personnes :

Pâte à crêpes :
50 cL de lait
250g de farine
3 oeufs
1 cuiller à café de sel
50g de beurre fondu.

Béchamel :
50g de farine
50g de beurre
50 cL de lait
Sel, poivre et muscade

4 tranches de jambon
250g de champignons de Paris frais
100g d’emmental râpé

1. Préparez la pâte à crêpe :
Dans un saladier, faites un puis avec la farine et ajoutez petit à petit le lait en fouettant pour éviter les grumeaux. Incorporez les oeufs un à un. Terminez par le beurre fondu et le sel. Dans l’idéal, laissez reposer toute une nuit. Sinon, tant pis.

2. Préparez la béchamel :
Faites fondre le bol dans une casserole. Ajoutez la farine et faites cuire l’ensemble quelques minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse légèrement.
Ajoutez progressivement le lait en fouettant bien pour éviter les grumeaux. Quand le lait est incorporé et la sauce bien épaisse, assaisonnez suivant vos goûts avec sel, poivre et muscade.

3. Emincez les champignons et faites-les cuire dans une poêle avec un peu de beurre et de sel.

4. Ajoutez-les à la béchamel, ainsi que le jambon haché et le fromage râpé. Laissez refroidir la sauce.

5. Déposez sur chaque crêpe deux grosses cuiller à soupe de sauce, et roulez-la sur elle même comme un gros cigare.

6. Déposez les crêpes ainsi farcies dans un plat à four beurré, recouvrez éventuellement de fromage râpé et passez au four 20 minutes à 180°C.

Dégustez bien chaud, avec une bonne salade !

1 2 3