Raviolis aux poires et au cacao

C’est l’histoire d’une recette à 4 mains, lancée à l’occasion du passage de Lucie dans la célèbre émission Un Dîner Presque Parfait, le 19 septembre dernier.

Un petit mot, au passage. Je n’ai pas envie d’épiloguer sur les conséquences désagréable de l’émission sur le blog, je parle bien des commentaires de rageuses qu’on a pu lire ici depuis l’émission. Un simple mot : La défaite est parfois difficile à encaisser, mais ce n’est pas en se vengeant sur les meilleurs qu’on progresse. Les articles et recettes contenant tomates, ail, oignons et autres délices que Lucie ne supporte pas, ces articles ont été écrits par moi (Cécile). Ainsi, les insultes et commentaires désagréable (et dénués de tout sens) laissés ici, pouvaient être ravalés.
« La critique est aisée, mais l’art est difficile », comme on dit. Lucie mérite amplement sa victoire, ne vous en déplaise. Les candidats et le public l’ont reconnue, je crois qu’on n’a même pas à polémiquer.

Au passage, je félicite encore une fois ma sœur chérie pour son menu original et délicieux, en rouge et noir ! Il fallait le faire ! Et elle l’a fait ! J’te kiffe ma sœur 🙂
Parenthèse refermée.

Lucie et moi avons donc imaginé une recette inédite que les caméramen de la prod’ de l’émission ont filmée de A à Z. 2H30 de tournage, zéro minute à l’antenne le 19 septembre… Lol
Cela méritait donc bien un article sur le blog, non ? 🙂

Raviolis sucré-salés aux poires et au cacao


Pour 4 personnes :

Pour la pâte à raviolis :
– 100g de farine
– 50g de cacao en poudre
– 1 cuiller à soupe de sel
– de l’eau

Pour la garniture :
– 2 poires bien mûres
– 50g de beurre
– 50g de sucre
– 1 cuiller à soupe de gruet de cacao haché

Pour le bouillon :
– 1,5 litre d’eau
– 1 bâton de cannelle
– 1 gousse de vanille
– Poivre de séchuan
– Poivre blanc
– ½ citron
– 1 pincée de sel

1) Préparez la pâte à raviolis
Dans le bol du robot, mélangez tous les ingrédient. Ajoutez l’eau petit à petit jusqu’à obtention d’une pâte souple mais non collante.
Réservez au frais.

2) Préparez le bouillon.
Dans une grande casserole, versez l’eau.
Fendez la gousse de vanille dans le sens de la longueur, et grattez les graines avec le couteau. Jetez tout cela (la gousse et les graines) dans l’eau, d’un geste gracieux et efficace si possible (dans le cas où l’on est filmé pour une émission, par exemple). Ajoutez le jus du demi citron.
Ajoutez le reste des ingrédients nécessaires au bouillon, et amenez à frémissement.

3) Pendant ce temps, préparez les poires.
Après les avoir épluché, détaillez les en petit cubes. Citronnez-les légèrement (il vous reste bien encore un demi citron, non ?) pour ne pas qu’ils noircissent. Dans une sauteuse, faites fondre le beurre et le sucre. Jetez-y les poires et le gruet de cacao haché. Laissez caraméliser les fruits quelques minutes. Ils doivent être dorés et fondants à souhait.

4) Montez les raviolis !
Etalez la pâte à raviolis le plus finement possible. Détaillez des disques de 10cm de diamètre. Garnissez la moitié de chacun d’entre eux avec les poires, puis repliez le disque, afin d’obtenir des demies lunes. Soudez bien, si nécessaire, en mouillant la pâte avant de la replier.

5) Et pour finir…
Pochez les raviolis pendant 5 à 6 minutes dans le bouillon frémissant. Egouttez les, puis nappez les du caramel des poires, vous savez, ce qui est resté au fond de la sauteuse ! Quoi ?! La sauteuse est déjà au lave-vaisselle ?? Bon… et bien un peu de beurre fondu fera l’affaire…:)
Servez de suite ! Avec une boule de sorbet à la poire, par exemple !

Et hop ! Encore un dessert pour notre petite Myrtille, intolérante aux œufs !

Bisous à tous !

Méli-Mélo de fruits de mer, autour du bouillon Ariaké

Qu’on se le dise, nous (les jumelles réfractaires) ne sommes pas très bouillon « industriels ».
Il faut dire que quand on lit, par ordre d’apparition (cube de bouillon de légume traditionnel) : sel, maltodextrine, exhausteurs de goût : glutamate, guanlynate et inosinate de sodium, légumes (6,4%) : ça refroidit un peu.
Il y a quelques temps, j’ai pourtant découvert Ariaké et je dois avouer être réconciliée avec les bouillons !

Principe : des sachets à faire infuser comme des tisanes.
Gros plus : dans le bouillon de légumes, il y a  des légumes ! (79% sans virgule oubliée)

Alors participer à un concours Ariaké, je dis oui !
Voici ma déclinaison autour du bouillon « Coquillages » (très savoureux, et 100% coquillages – qui l’eu cru ?).

Ingrédients pour 4 personnes :

25 cL d’eau
1 sachet de bouillon Ariaké Coquillages
Sel

20 noix de St Jacques
4 poignées de coques
1 concombre
2 fruits de la passion
4 cuillères à café d’œufs de saumon
Aneth
Huile d’olive

  1. Préparer le bouillon : faire chauffer l’eau avec le sel et le sachet Ariaké Coquillages
  2. Y faire cuire les St Jacques quelques minutes, puis les retirer du bouillon.
  3. Réserver 25 cL de bouillon, y dissoudre 2g d’agar agar et faire bouillir le tout une minute.
    Le verser dans un plat rectangulaire puis y disposer  les noix de St Jacques  bien séparées les unes des autres, de manière à pouvoir découper des « cubes de St Jacques en gelée » une fois refroidie.
  4. Nettoyer les coques puis les faire cuire dans un fond d’eau jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent.
  5. A l’aide d’un économe, couper le concombre en tagliatelles.Dressez en disposant les différents éléments dans une assiette. Assaisonnez en parsemant de fruit de la passion, œufs de saumon, aneth et un filet d’huile d’olive.
    Cette entrée se déguste froide ou tiède : les glaçons de St Jacques peuvent être chauffés dans un four à 80°.