This is the original, authentic Lucie’s Morning brioche.

Je pose ici ma recette de brioche, longuement attendue par Noëlle, une amie américaine rentrée au bercail  et obviously serieusement en manque de nos bonnes pâtisseries dégoulinantes de beurre frais !

Bien sûr, plusieurs variantes sont possibles, en fonction des humeurs, des saisons, des goûts des uns et des autres.
J’aime bien y mettre de temps à autres :
– de la fleur d’oranger et du sucre en grain sur le dessus
– de la vanille et des pépites de chocolat
– des raisins gonflés dans du rhum
– du praliné classique

Ici, j’y mets de la praline rose. Pourquoi ?
– Premièrement parce que Noëlle m’a demandé cette recette spécifiquement !
– deuxièmement parce qu’on approche le mois d’octobre, qui sera cette année encore le mois de la sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein.
Cette recette représente le ruban rose, symbole de cette mobilisation. Même si l’on n’est pas encore en octobre, c’est important pour moi de marquer le coup : Si le mouvement pouvait s’étendre aux autres mois de l’année, ce serait une jolie progression pour la sensibilisation, l’avancée du depistage précoce et le recul de la maladie.

 

Pour 2 brioches :

500g de farine
200g de beurre frais entier – full fat butter, no other option!
5 œufs frais + 1 œuf pour la dorure
90g de sucre
25g de levure de boulanger fraîche (ou 2 sachets de levure deshydratée)
10cL de lait tiède
1 cuillère à café de sel
1 bol de pralines roses concassées

Temps de repos : 14 heures (ou 4 heures)

Temps de cuisson : 30 minutes.

 

1. Whip cold, get dough !

Délayez la levure dans le lait tiède. Le lait ne doit pas être trop chaud, pour ne pas tuer la levure : 30-35°C maximum.

Verser la farine dans le bol du batteur. Battez légèrement les œufs dans un saladier.

Commencez à mélanger la farine à vitesse moyenne, et ajoutez petit à petit les œufs battus.
Ajoutez le mélange lait-levure, et terminez par le sel et le sucre.

Ne pas ajouter le sel et le sucre directement sur la levure, pour ne pas la tuer.

Continuez de pétrire la pâte pendant au moins 20 minutes à vitesse moyenne, jusqu’à ce qu’elle se décolle des paroies du bol.

Tout en continuant de pétrire, ajoutez le beurre coupé en petits morceaux. Poursuivez le pétrissage encore 20 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit très brillante, très élastique et se décolle des paroies du bol.

Test : Prenez une petite boule de pâte ; vous devez pouvoir l’étirer entre vos doigts très très finement, comme du papier.

2. Pointage – or « push madam, push !!» (1st rising time)

Recouvrez le bol avec un torchon et laissez ainsi lever la pâte à température ambiante jusqu’à ce qu’elle double de volume.

La durée précise dépend de la chaleur de la pièce – 1h30 en moyennne

3. Façonnage « And the Lord God formed man of the dust of the ground, and breathed into his nostrils the breath of life; and man became a living soul. »
Etalez la pâte en rectangles de la largeur du moule à cake.
Saupoudrez les pâtes de pralines roses en poudre. Roulez ces deux rectangles, et les placer dans un moule à cake chacun.

4. Apprêt – or « keep pushing madam !!!» (2nd rising time) 
Recouvrez les brioches d’un film alimentaire,  et placez-les 12h au réfrigérateur (4°C).

L’intérêt de laisser reposer la pâte au réfrigateur est  de développer plus de saveurs, grâce à une fermentation lente. Mais si vous êtes pressées, laissez les brioches à tempérarture ambiante au lieu de les mettre au réfrigérateur : elle seront prête à cuire au bout d’1h30.

5. Cuisson – « Qu’ils mangent de la brioche ! »
Au bout de 12h, les brioches ont doublé de volume. Dorez-les avec l’œuf restant, légèrement battu et délayé avec une goute de lait (ou d’eau)

Faire cuire 30 mn dans un four, initiallement préchauffé à 180°C.