[octobre rose] Tarte fine aux poires délicatement amandée


Je reprends la main sur ce blog… Et oui j’ai délaissé ma sœur Lucie pendant de nombreux mois, ayant des occupations nouvelles (études et bébé…) qui ne peuvent pas être différées et qui m’ont tenue éloignée de ma cuisine un certain temps… J’ai un peu plus de temps désormais… Nous revenons donc en duo sur Saladetkoi!

Octobre rose.

Octobre rose, c’est le mouvement de sensibilisation au cancer du sein et à son dépistage.
Cela nous rappelle que :
– le cancer du sein concerne 1 femme sur 8.
– le cancer du sein… On en meurt… Mais on peut aussi en guérir… : Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes
– Le dépistage précoce permet aussi et surtout de diminuer l’agressivité des traitements de manière très importante…

Plus d’info sur www.cancerdusein.org

 

 

Papy Jean revient de la fête de la pomme avec un gros sac poires (logique), des fruits parfaits qu’il m’offre de bon cœur : ils sont d’une variété ancienne dont j’ai oublié le nom. La chair est ferme sans être dure, la saveur délicate, absolument délicieuse et très sucrée. Ça change des supermarchés. Bref. Je veux en faire une tarte, mais avec des fruits d’une telle qualité, ma chérie la Bourdaloue ne sortira pas du cahier de recettes cette fois-ci !

Voici donc la recette simplissime d’une tarte aux poires tout en douceur!

image
Tarte fine aux poires délicatement amandée

Ingrédients :

– 1 pâte feuilletée pré-étalée
– 1 sachet de macarons rose aux amandes Fossier
– 4 belles poires type Williams, conférence…
Et c’est tout!

Réalisation :
1/ Déroulez la pâte sur une plaque a pâtisserie.

2/ Mixez les macarons aux amandes afin d’obtenir une poudre rose plus ou moins fine. S’il reste des petits morceaux, c’est parfait.
Saupoudrez le fond de tarte avec les 2/3 de la poudre de macarons.

3/ Épluchez et coupez les jolies poires en fins quartiers, et disposez-les soigneusement sur le fond de tarte.

4/ Saupoudrez du reste de poudre de macarons et enfournez une trentaine de minutes à 190 degrés. Dégustez encore tiède!

Cheesecake léger, marbré à la framboise

Il y a un petit moment que j’ai réalisé cette recette, mais j’avais bien envie de la garder, elle aussi, pour Octobre Rose.
Octobre rose, c’est le mouvement de sensibilisation au cancer du sein et à son dépistage.
Cela nous rappelle que :
– le cancer du sein concerne 1 femme sur 8
– Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes
– Le dépistage précoce permet aussi et surtout de diminuer l’agressivité des traitements de manière très importante…

Plus d’info sur www.cancerdusein.org 

J’ai découvert cette version du cheesecake (un peu plus« light ») il y a une grosse quinzaine d’année en Allemagne. Ca, c’était avant l’émergence du Philadelphia sur nos étales.
Non pas que je recherche à tout prix à alléger mes desserts, mais j’aime surtout ici son aspect « aérien », qui change un peu des versions au fameux cream cheese.


Ingrédients :
250 g de framboises surgelées
300 g de farine
1 cuillère à café de levure
1 pincée de sel
350 g de sucre
3 cuillères à soupe d’eau
6 oeufs
250 g de beurre
750 g de fromage blanc
4 cuillère à soupe de Maïzena

Cuisson : 1h
Repos : 12h

1. La veille, placez le fromage blanc sur une mousseline et dans une passoire, afin d’en extraire le maximum d’humidité. Gardez ainsi 12h au réfrigérateur.

2. Faites cuire les framboises à feu doux, réduisez-les en purée et passez-les au chinois pour en enlever les pépins.

3. Préparez la pâte :
Dans le bol du robot, mélangez la farine, la levure, le sel, 100g de sucre, 1 oeuf, 125g de beurre froid et l’eau. Laissez reposer au réfrigérateur 30 minutes.
Etalez la pâte sur une épaisseur de 5mm environ, et en garnir un moule à charnière de 26cm de diamètre.

4. Préparez les crèmes :
Fouettez ensemble le reste du beurre ramené à température ambiante avec 250g de sucre. Ajoutez 2 cuillères de maïzena, les oeufs un par un et le fromage blanc égoutté.
Réservez 1/3 de cette crème dans un autre saladier. Ajoutez-y la purée de framboises et les 2 cuillères à soupe de maïzena restantes.

5. Sortez le moule du réfrigérateur.
Au centre du moule, versez une louche de crème « nature », puis une demie louche de crème à la framboise, et ainsi de suite jusqu’à épuisement des crèmes.

6. Faites cuire dans un four préchauffé à 150°C pendant une heure, jusqu’à ce que l’appareil à cheesecake « prenne » tout en restant tremblotant.
Conseil : Après 25 minutes de cuisson, glisser une fine lame de couteau entre la pâte et la crème tout le long du gâteau. Cela évitera à l’appareil de craquer au moment de refroidir.

 

Les seins de Sainte Agathe

Cette année encore, les blogs culinaires se parent de rose tout au long du mois d’octobre pour le mois de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

On ne le rappelle jamais assez :
– Le cancer du sein concerne 1 femme sur 8
– Plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes
– Le dépistage précoce permet aussi et surtout de diminuer l’agressivité des traitements de manière très importante…

J’ai choisi de réaliser la recette des Seins de Sainte Agathe, que j’avais vu passer il y a quelques temps sur ma chaine de cuisine préférée… habituellement le glaçage est blanc, mais en l’honneur du mouvement « Octobre Rose », j’y ai ajouté une pointe de colorant.

Pour la petite histoire, Sainte Agathe de Catane, qui était d’une très grande beauté, avait choisi de consacrer sa vie à Dieu. Le proconsul Quintien, la voyant refuser ses avances, la fit jeter en prison et torturer ; parmi les tortures qu’elle endura, on lui arracha les seins à l’aide de tenailles. Elle fut guérie de ses blessures par l’apôtre Pierre qui vint la voir en prison…

Pour 6 gâteaux  :

Pour la pâte :

3 œufs
75 g de sucre
75 g de farine
1 citron biologique
1 pincée de sel

 

Pour le glaçage :
150 g de sucre glace
1 blanc d’œuf
Une demie pointe de couteau de colorant rouge
Quelques groseilles

1. Cassez les œufs dans un saladier. Fouettez-les avec le sucre jusqu’à ce que le mélange double de volume.

2. Ajoutez la farine petit à petit en le zeste du citron.

3. Répartissez la pâte dans les moules en demies-sphères et faites cuire 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C. Démoulez et laissez refroidir.

4. Réalisez le glaçage : mélangez le sucre glace, le blanc d’œuf et le colorant.

5. Trempez les gâteaux dans ce glaçage, aidez-vous d’une fourchette piquée en biais, déposez-les sur une grille et ajoutez directement une groseille en guise de téton. Laissez sécher et dégustez.

 

Un grand Merci à mon Homme qui m’a aidé à réaliser cette recette -pourtant simple et rapide- en ces temps difficiles <3