La Maison Laurent Duchêne dévoile ses bûches signature !

S’il y a bien un pâtissier que je porte dans mon coeur (et sur mes hanches), c’est bien Laurent Duchêne ; et sans surprise : voisiner avec un Meilleur Ouvrier de France et prix du Meilleur Croissant Pur Beurre, ça ne présage que du bon. Le hasard a fait que nous nous sommes installés juste à côté de sa boutique du 15e arrondissement ; je lorgne sur ses vitrines colorées et appétissantes du matin au soir, du printemps à l’hiver.
Et encore plus avec l’arrivée des bûches, cet hiver.

Il y a d’abord la Bûche Sous-Bois, que je trouve hyper visuelle, et originale. Clin d’oeil à la célèbre Forêt Noire, elle est composée d’un biscuit moelleux au chocolat, d’une mousse chocolat noir Tanzanie 75%, d’une gelée à la cerise et d’une chantilly vanillée.

J’adore aussi les bûches inspirées des biscuits roulés traditionnels, mêlant douce nostalgie de mon enfance à la modernité des grands pâtissiers.
4 parfums à découvrir :
La bûche Caramelia : biscuit cacao aux éclats d’amande et de noisettes caramélisées, insert crème brulée au caramel
La bûche Turino : biscuit aux éclats de noisettes caramélisées, crème légère au marron, émulsion praliné mandarine et confit d’agrume.
La bûche Fraîcheur sans gluten : biscuit vanille, gelée exotique à la mangue, mousse vanille et confit mangue/banane/passion.

La bûche Nuage aux fruits rouges : biscuit aux éclats de pistaches caramélisées, mousse au fromage blanc et citron, confit et mousse de fruits rouges.

(Toutes disponibles en format 4-5 personnes ou individuel)

Et pour les fans de chocolat, Laurent Duchêne propose aussi plein de jolies gourmandises


Mamy Thérèse : place à l’authentique madeleine dans le Marais !

Il y a quelques semaines, j’ai été invitée à découvrir en avant première la boutique Mamy Thérèse dans le marais. Mamy Thérèse, c’est le nouveau repère des gourmands de tout âge, épris de la douce nostalgie des bons gâteaux faits maisons, et pas n’importe lesquels : la fameuse madeleine.

Elle y est déclinée sous toutes ses formes, salée ou sucrée et meme comme base de croc monsieur ou quiche.
Le créateur de la boutique, Jacques Mercier, originaire de Lorraine, a voulu créer un lieu qui puisse proposer les délicieuses madeleines de son enfance, oui, celles de mamy Thérèse. Les recettes de la grand-mère au bon goût d’autrefois ont été revisitées par  le chef pâtissier Benoît Molin, dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog, est qui est aussi un très bon ami.

Mamy Thérèse se fournit auprès de petits producteurs en grande majorité bio pour proposer des produits de qualité. Les madeleines sont préparées sur place tout au long de la journée de façon à ce qu’elles soient le plus fraîches possibles.

Madeleine à partir de 1,10€ pièce, ou au poids à partir de 4€ les 100g.

Adresse :
19, rue Saint-Antoine 75004 Paris
Horaires :
Fermé le lundi
8h à 19h

{Concours} Pudding de chia au sirop d’érable

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance d’être invitée par Cricri pour un brunch autour du sirop d’érable et des produits de La Petite Cabane A Sucre, avec un buffet très gourmand comme elle seule en a le secret… Entre les quelques pancakes, jambons, cheesecakes et bagels, elle ous proposait aussi de nous préparer un porridge tel qu’on le mange au Canada, avec du lait de coco, du quinoa cuit, des fruits frais et secs, et bien sûr du sirop d’érable.
De retour à la maison, je me suis inspirée de ce délicieux porridge dans mon pudding de chia quasi quotidien
Voici la recette.

Si elle vous inspire, n’oubliez pas de participer à mon concours sur Instagram pour gagner 1 Mason Jar et une boite de sirop d’érable.

Et pour les Franciliens, vous pourrez retrouver la boutique éphémère de la Petite Cabane à Sucre sur marché de Noël de La Défense.  

pudding de chia

Ingrédients, pour 2 pots :
15 cL de lait de coco
10 cL de sirop d’érable
2 yaourts à la grecque
1 banane
125g de myrtilles fraiches
Des noix, noisettes, noix de pecans…

1. Mélangez ensemble le lait de coco avec le sirop d’érable.
2. Versez équitablement les graines de chia directement dans le fond des verres.
3. Versez le liquide sur les graines de chia, et mélanger afin que les graines se répartissent bien.
4. Placez au réfrigérateur toute une nuit afin que le mélange épaississe (il se formera alors un mucilage sur les graines)
5.Le lendemain matin, sortir du réfrigérateur et versez le yaourt sur le pudding. Ajoutez les fruits, et eventuellement encore une belle lampée de sirop d’érable pour les plus gourmands

Nouvelle adresse 750g La Table !

750g la table rue TurbigoDepuis quelques temps, j’ai installé mon QG sortie/resto/boisson au restaurant 750g La Table de Porte de Versailles (Paris 15e) :
1. Situé tout près de chez moi
2. Il propose des plats 100% maison, sincères, authentiques et très goûtus
3. Une ambiance chaleureuse et « légère »
Tout cela est non négligeable, car nous avons désormais pris la décision d’emmener notre Mini-Nous avec nous au restaurant. Aussi bien pour éviter la corvée de babysitter à Belle-Maman que pour le familiariser, lui aussi, aux joies de la bonne chaire.
Verdict : il y a tout de suite trouvé sa place, goutant lui-aussi aux plats maisons qui y sont proposés : du houmous de lentilles servi en amuse-bouche, à la fameuse salade Thaï, le plateau de charcuterie, les pommes sarladaises… et le sorbet hibiscus de mon dessert (le bougre).

Les plats du restaurant 750g La Table

Il est vrai que Porte de Versailles, ce n’est pas une adresse qui arrange tout le monde… Mais bonne nouvelle ! Une nouvelle adresse vient d’ouvrir pour goûter aux délicieux plats de Chef Damien et de sa troupe : 75 rue Turbigo, en plein centre de Paris !
Un cadre un peu différent du premier restaurant, mais avec une équipe de serveurs aux petits soins et une ambiance toujours aussi sympa 😀 Foncez !

Le Spicy Home : le must-go parisien.

Le mois dernier, j’ai eu la chance de découvrir Le Spicy Home, restaurant haut en couleurs situé au 65 boulevard de Sébastopol à Paris (1er arrondissement).

Ce restaurant est situé dans un quartier rude en concurrence (bars, clubs, brasseries…) mais propose un concept qui en fait un endroit phare : la rencontre entre la cuisine française et les épices.

Au commandes, un chef sri-lankais venu en France pour étudier la cuisine… qu’il maîtrise sur le bout des doigts. Dans la carte du Spicy Home, il a cherché à apporter sa culture des épices aux classiques de la gastronomie française et ça fonctionne plutôt bien : un cassoulet végétarien bluffant, des nems au confit de canard, ou encore la fameuse soupe à l’oignon façon « phô ».

Cela sans oublier une carte de cocktails à faire tourner la tête, tous réalisés avec l’expertise totale du barman aguerri qui fait danser et virvolter son shaker dans une cadence effrénée. Et une pincée d’épice là dessus, bien évidemment !

Côté dessert : les épices sont toujours là ! On s’est régalé avec une généreuse tarte matin à cannelle, un tiramisu au thé match et le fameux pain perdu breton aux raisins et lait de coco… à s’en lécher les doigts !